ENVIRONNEMENT

•  SIERRA Jean-Manuel • Samedi 24 mars 2012 à 0h00

La passerelle de la voie verte officiellement ouverte

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Depuis plusieurs semaines déjà, elle était utilisée par de nombreux marcheurs, rollers ou cyclistes. Officiellement, la passerelle, ouvrant le troisième tronçon drômois, qui unit l’Ardèche et la Drôme en franchissant la rivière éponyme, a été inaugurée sous la présidence de Didier Guillaume, président du Conseil général de la Drôme et vice-président du Sénat, Jean Besson, sénateur, Jean Serret, conseiller général et président de la CCVD. Le maire et conseiller général de Loriol, Jacques Ladegaillerie a souligné l’importance de cette voie permettant un franchissement sécurisé de la rivière qui trouve sa confluence, avec le Rhône, à quelque cinq cents mètres plus loin, tout en offrant au passant une biodiversité remarquable. Pascal Albagnac, directeur régional représentant Yves de Gaulle président de la Compagnie nationale du Rhône, a redéfini le rôle de la CNR dans son engagement de missions d’intérêt général avec cet investissement d’avenir comme modèle de développement durable en participant aux déplacements en mode doux.


Le Rhône redécouvert


Pour Hervé Saulignac, vice-président de la Région, c’est l’un des dossiers symboliques d’une forte implication de la Région et des huit départements traversés, dans la promotion touristique du Territoire Rhône « Cela permet de redécouvrir un fleuve Roi trop longtemps délaissé ». Didier Guillaume, tout en saluant l’excellence de l’ouvrage, a soulevé le contexte rhodanien dans lequel l’homme ne doit pas être oublié dans son action de fond car agissant au cœur et en respect du territoire concerné. « Nos grands Anciens savaient construire, nos urbanistes actuels ne le savent plus. Il ne faut pas que les règles posent plus de problèmes et fassent que les êtres humains passent au second plan. Cette Viarhôna, comme cette passerelle, doit être un lien entre les territoires traversés, et doit permettre la reconquête du fleuve et de ses milieux naturels par et pour les populations ».


Une fête du Rhône en 2013


Didier Guillaume a fait l’annonce d’une grande fête du vélo, le 2 juin prochain, avant celle de la réappropriation du Rhône, de l’Isère à la Drôme, en 2013. « Nous devons changer nos modes de déplacement en changeant nos comportements ». Quant aux contraintes financières « c’est l’exemple complet de l’utilisation des différentes strates de financement. Nous avons joué sérieux, nous en sommes sortis gagnant-gagnant en ayant eu une vision collective du projet» .


La passerelle en chiffres


Elle mesure 185 mètres de longueur en cinq travées posées sur quatre piles (100 cm de diamètre) enfoncées dans le lit du fleuve. 3,5 m de largeur et une hauteur libre, en son centre, de six mètres. Coût total de l’ouvrage : 2 110 000 € avec les participations du département de la Drôme (46,3 %), de la région Rhône Alpes (20,5 %), de la CNR (24 %), des communautés de communes (8,3 %), de l’Europe (0,9 %). Elle concerne un tracé de 6 km entre La Voulte/Livron et Loriol/Le Pouzin dans une zone classée Natura 2000 « Printegarde ». Ce qui a nécessité de multiples échanges entre les différents acteurs en charge de l’environnement.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article