ÉCONOMIE

•  LEHEMBRE Cyril • Mercredi 20 juin 2012 à 0h35

Les cuillères du Royans, une tradition

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Le lancement officiel de l’édition 2012-2013 du guide « d’Art de la Drôme » qui regroupe 56 professionnels de ce type de professions, a eu lieu dans les locaux des ateliers « Vercors Création » à Jaillans et de l’entreprise « Cuillères du Royans » à Saint-Jean-en-Royans, jeudi 7 juin. Amoureux du métier, Henri Desfonds, dirigeant de Cuillères du Royans a exposé les articles issus de sa fabrication. L’occasion pour Drôme Hebdo de revenir sur l’histoire de cette petite société familiale.

Créée en 1855 par Mr Vallet, à la sortie du village en direction de Lente (dans un virage qui porte son nom « le tournant Vallet !  »), l’entreprise est reprise en 1924 par le grand-père d’Henri Desfonds, André Desfonds.

En 1933, ce dernier déménage pour s’installer à l’emplacement actuel ; en 1968, ce sont Georges et Charles qui prennent la suite jusqu’en 1995, date à laquelle Henri Desfonds assure la relève. La vocation pour cette profession méticuleuse se transmet de père en fils.

Parmi les articles phare de la société « Cuillères du Royans », toute une gamme de couverts à salade en bois d’olivier ou autres essences. Du débit de l’article à sa finition dans un tonneau lui donnant on lustrage, de très nombreuses « passes » sur des machines sont nécessaires, appuyées par de l’outillage qui depuis des décennies n’a pas subi de grandes modifications, que ce soient des scies à ruban, varloppe, toupie, etc.

Afin de faire découvrir sa fabrication, l’artisan organise des visites guidées, de mai à octobre. Il diffuse ses produits en exportant vers le Japon, l’Australie, la Corée du Nord et sur la France par un réseau de boutiques cadeaux et en participant à des foires ou des marchés. Henri Desfonds ne travaille le bois que de mai à octobre, pendant la période hivernale : lui qui est un sportif émérite dirige l’école de ski français à la station de Font-d’Urle Chaud-Clapier, ce qui lui prend beaucoup de temps !

A. A. (Clp)

Site:  www.cma-drome.fr


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

La Drôme est un département dont la vocation touristique est en plein développement attirant un large public en quête de découverte de produits authentiques, originaux, variés et de qualité. À cet effet, depuis 2003 un guide des « circuits des métiers d’art » est édité ; il est devenu une référence pour tous les professionnels des métiers d’art qui souhaitent faire découvrir leur travail et partager leur passion.

Réagissez

Réagir à cet article