CULTURE

•  LEHEMBRE Cyril • Lundi 30 juillet 2012 à 0h44

Des caméras sur la montagne

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Le monde rural et montagnard serait-il terre aride en matière culturelle ? Non à en juger par les nombreuses initiatives locales. Pour preuves plusieurs projets qui se dérouleront les jours prochains.

Pour la cinquième année consécutive, l’association Écran Libre, organise une résidence de cinéastes dans le Royans et le Vercors, du 16 juillet au 4 août 2012. Cette année, c’est le réalisateur Aurélien Vernhes-Lermusiaux qui viendra séjourner quelques semaines sur le territoire pour commencer l’écriture d’un long-métrage et encadrer un atelier de réalisation documentaire ouvert à tous. Durant ces trois semaines, douze soirées de cinéma enrichies d’ateliers et de débats seront proposées dans une dizaine de villages.

Amélie, durant l’été 2011, a participé à cet atelier de film documentaire de création : « Cette expérience a été pour moi un réel déclencheur. J’ai particulièrement apprécié de produire des images et pris conscience qu’elle pouvaient être de vraies outils de médiation. La possibilité de dire quelque chose du monde qui nous entoure et ce, par l’image, a réellement fait naître en moi l’envie de me lancer dans la réalisation de films documentaires de création. » À l’issue de sa participation, avec au départ un groupe de quatre personnes, elle a souhaité poursuivre l’aventure : « Une démarche collective que nous avons baptisé « Labodoc », visant à permettre à des habitants d’un même territoire de pouvoir se munir d’une caméra et de traiter avec sensibilité des sujets choisis ». Programme 2012 sur www.ecranlibre.fr


Rencontres cinématographiques


Bien que très jeunes, puisqu’elles n’en sont qu’à leur troisième édition, les Rencontres cinématographiques de « Caméra en campagne » à Saint-Julien-en-Vercors, se veulent « une représentation du monde rural dans le cinéma français et étranger » et attirent chaque année un large public de plus en plus nombreux. Du 30 juillet au 3 août, sur le thème des Terres amères, oppressions et luttes dans les campagnes, une quinzaine de films et documentaires des quatre coins du monde seront projetés. Pour les organisateurs, ce choix a pour but de mettre en lumière la situation des paysans qui « loin des images d’Épinal qui ont souvent peuplé l’imaginaire collectif, ont été les parents pauvres de la société, souvent affublés d’un statut social déprécié et appartenant « naturellement » à la catégorie des dominés ». Une sorte de résignation, d’acceptation de diverses formes d’oppression : celles des grands propriétaires fonciers, de l’appareil d’État, puis de l’agro-business, qui conduiront parfois à des révoltes aveugles d’abord, se transformant au fil du temps en manifestations collectives et organisées. À noter que la programmation sera complétée de conférences et concerts. Programme et renseignements à l’office de tourisme au 04 75 48 22 54.


Gil Borel (Clp)

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article