ÉCONOMIE

•  Maleco Jean Luc • Samedi 6 octobre 2012 à 0h20

Le permis de construire déposé en octobre

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Pôle Écotox : le projet est sélectionné comme plates-forme mutualisées d’innovation. Il reste à régler un petit blocage juridique pour poser le permis de construire. Il devrait être déposé à la mairie d’Alixan courant octobre 2012. « L’association de réalisation de la plateforme de recherche de Rovaltain » qui est la structure actuelle sera dissoute et ce sont deux entités qui prendront la relève. D’une part, la fondation « Santé, Environnement et Société » qui sera propriétaire des locaux et d’autre part, une SAS (Société par actions simplifiées) locataire de la fondation qui aura la charge de la gestion de cet établissement (bâtiments et salariés). Le coût global de ces constructions de 16 000 m2 sur un terrain de 4,3 hectares est de 80 millions d’euros (TTC). Au terme d’une procédure très exigeante, le comité de pilotage interministériel et le commissariat général à l’investissement ont sélectionné, avec douze autres dossiers, le projet « l’Ecotox Rovaltain « (création d’une plate-forme dédiée à l’évaluation et à la prévision des risques sur la santé et l’environnement d’agents potentiellement toxiques) comme PFMI (plates-forme mutualisées d’innovation). Il bénéficiera à ce titre d’un financement de l’État de 12 millions soit 24 % de l’enveloppe globale qui est de 50 millions pour les 13 projets retenus.


Début des travaux au printemps 2013


Les travaux de construction débuteront au printemps 2013 et l’inauguration des locaux devrait avoir lieu fin 2014-début 2015. Actuellement, en plus des chercheurs, 10 personnes sont salariés de l’association. Ce nombre pourrait atteindre 80 salariés lorsque les bâtiments seront opérationnels. A la demande de Trimatec (pôle de compétitivité sur les écotechnologies) et dans le but de mutualiser les moyens, des constructions de ce dernier seront intégrées au site Ecotox. Toutes les dépenses affairant à ces bâtiments resteront à la charge de Trimatec qui restera indépendant des structures Ecotox.


Jean-Luc Malécot (CLP)


Le conseil d’orientation et de surveillance de l’association de réalisation de la plateforme de recherche de Rovaltain s’est détoulé dernièrement en présence de Jérôme Brunet (architecte de la plateforme), François-Noël Gilly (président de l’université Claude Bernard, (Lyon)), Patrick Levy, président de l’université Joseph Fourier (Grenoble), Didier Guillaume (vice président du Sénat et président du Conseil général de la Drôme), Jean-Jack Queyranne (président du Conseil régional Rhône-Alpes), Edouard Couty (président du Conseil d’orientation et de surveillance du Pôle Ecotax), Pierre Caumette (président du directoire de l’association Pôle Ecotax) et Claude Blanchet (directeur régional de la Caisse des dépôts et consignations).

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article