ÉCONOMIE

•  ZELLER Nelly • Dimanche 7 octobre 2012 à 0h33

Nouveau virage pour le centre d’étude de langues

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

La Chambre de commerce et d’industrie de la Drôme a tenu son assemblée générale en présence de Pierre-André Durand, préfet de la Drôme, Hervé Rasclard, conseiller général, vice-président chargé des finances et Jean-Marie Busseuil. Parmi les délibérations, celle liée à la réintégration du CEL (Centre d’étude de langues) vers la CCI de la Drôme. Partie intégrante des activités de la CCI, le CEL était dévolu depuis 1999 à l’ESCDA (École supérieure de commerce Drôme-Ardèche) pour des raisons de souplesse de gestion des heures et du personnel vacataire. Aujourd’hui, l’ESCDA a besoin de se recentrer sur son activité première, l’EGC (école de gestion et de commerce), les deux parties ont donc validé la décision de transférer intégralement le CEL vers la CCI. La reprise du personnel s’effectuera à compter du 1er novembre 2012. L’ensemble des contrats des 50 intervenants actuellement en cours sera également transféré.


Un plan PME


Pour des raisons d’études et dimensions insuffisantes, la construction du bâtiment tertiaire Ineed 3, initialement prévue pour fin 2011, a été abandonnée. Suite à cet abandon et après négociations, les 12 entreprises engagées ont signé les protocoles transactionnels pour un montant d’indemnités qui s’élève à 442 025 €. Le programme du plan PME de la région Rhône-Alpes qui vise à redynamiser les projets d’innovation au sein des entreprises était à l’ordre du jour. Ce programme co-financé à 70 % par la Région Rhône-Alpes, l’Etat par le biais de Direccte (direction régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et l’union européenne (Feder) s’adresse aux entreprises industrielles déjà sensibilisées à l’innovation. Une première convention, pilotée par l’ESCDA, est en cours depuis mai 2011 jusqu’à décembre 2013 pour le suivi de 13 entreprises. Une nouvelle convention vient d’être lancée pour 17 entreprises depuis septembre 2012 jusqu’à janvier 2014, dorénavant pilotée par la CCI de la Drôme qui sollicite des subventions. Le budget nécessaire pour assurer la mise en œuvre de ce programme est de 67 515 €.

Au terme de cette séance, Hervé Rasclard, rappelait que le Conseil général de la Drôme était aux côtés de la CCI, et louait « tous ces défis pour faire gagner la Drôme, un territoire qui a de l’ambition et de l’audace » et le préfet, Pierre-André Durand soulignait, « le climat et les relations de partenariat agréables, même fluidité et même confiance dans un contexte économique compliqué et un taux de chômage qui reste très élevé dans notre département ».


Nelly Zeller




VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

En raison de l’état de santé du directeur général Jean-Pierre Simion, qui ne lui permet pas de revenir à son poste, il a été décidée la création d’un poste de directeur général adjoint. Comme l’a rappelé Joël Roque, « l’année a été difficile en terme d’efficacité pour palier à son absence. Nous avons dû très rapidement nommer un nouveau directeur général adjoint qui prendra ses responsabilités pleine et entière dès ce soir ». Depuis le 1er septembre dernier, Alain Fonte s’est vu confier ce poste. Diplômé EM Lyon, il est arrivé à la direction de la formation continue du groupe formation de la CCI de Grenoble en février 2000 après avoir commencé sa carrière chez CAP Gemini Sogeti, puis passé l’essentiel de celle-ci à diriger des centres régionaux de formation associatifs (UFCV/INFA). « Je souhaite porter l’ensemble des projets vers de belles réussites et de positionner notre département sur l’échiquier national. Il est important pour les trois années à venir d’avoir une visibilité, une réflexion chiffrée et argumentée sur l’ensemble des actions prioritaires ».

Réagissez

Réagir à cet article