POLITIQUE

•  DUMAS Cyprien • Mardi 15 janvier 2013 à 8h50

« La gauche veut gagner les municipales à Tain et Tournon »

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

C’est un fait marquant. Pour la première fois, les sections socialistes de Tain et Tournon se sont réunies pour formuler leurs voeux. Et pour une première, les sympathisants de gauche avaient vu les choses en grand, en invitant la députée européenne Sylvie Guillaume. On ne le répètera sans doute jamais assez, mais 2013 est une année charnière en vue des prochaines échéances électorales. Entre les municipales et la fusion des deux intercommunalités en 2014, les personnalités politiques vont progressivement se mettre en ordre de marche. Même si aucun nom ne se dégage pour l’instant chez les socialistes de Tain et Tournon, on bâtit dans un premier temps « une réflexion commune, comme l’indique Élodie Schwander, secrétaire de la section de Tournon. Mais oui, la gauche de Tain et Tournon veut gagner les municipales. » Pour y parvenir, le PS devra s’instaurer un programme : « On veut mettre en avant un projet et aller à la rencontre des concitoyens. On reste attentif au rapprochement des deux cantons. »


Profiter de la vague amorcée en 2012


À Tournon comme à Tain-l’Hermitage, les sympathisants auront un peu plus d’un an pour convaincre deux cités ancrées à droite. Très clairement, on peut parler d’un challenge. Un challenge qu’il faudra néanmoins relever pour le PS : « Lors des élections présidentielles et législatives, on a senti que les lignes bougeaient », notait de son côté Mireille Clapot, secrétaire de la section de Tain-l’Hermitage. Oui, mais pas de partout. Au soir du second tour de l’élection présidentielle, le canton de Tournon donnait vainqueur la gauche avec 50,64 %, tandis qu’à Tain-l’Hermitage, la droite l’emportait plus nettement : 55,95 %. Plus récemment, au moment des législatives, Tournon confortait la gauche en lui offrant 55,18 % des voix. Alors que Tain-l’Hermitage préférait pencher à droite : 55,03 %. Aujourd’hui, la bataille politique de 2014 est en phase de lancement, que chacun devra bien négocier.

Cyprien Dumas

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article