CULTURE

•  DUMAS Cyprien • Mardi 29 janvier 2013 à 8h55

80 ans et une première ride

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Le 30 septembre 1933, le ciné-théâtre de Tournon se lançait avec un joyeux Vaudeville à l’écran, à 20 h 45. Au théâtre, c’est la pièce de Pierre Berton, Les nuits de noce de fille de madame Angoy, qui ouvrait le bal. En 2013, le célèbre lieu de rassemblement des Tournonais fêtera donc ses 80 ans. Et en 80 ans, les mentalités évoluent, tout comme certaines normes. Alors entre fusion avec l’Hermitage et aménagement avec la place Jean-Jaurès, la municipalité en profite pour réaliser une étude du marché cinématographique du territoire pour évaluer la demande potentielle, estimer la configuration optimale en nombre de salles et de fauteuils, et analyser les conditions de viabilité économique de ce projet. Le résultat est attendu au printemps prochain.


Un grand espace place Jean-Jaurès ?


Aujourd’hui, malgré le passage au numérique en juin 2012, le ciné-théâtre de Tournon est nettement en perte de vitesse. « N’ayons pas peur des mots, l’année 2012 a été très mauvaise puisque nous avons enregistré une baisse de fréquentation de 10 %, analyse le directeur de l’établissement Laurent Sausset. Et ce pour deux raisons : économique et parce qu’il n’y a eu aucun film porteur. L’arrivée de la 3D nous a simplement permis d’éviter une hémorragie. » D’autre part, la médiathèque située derrière l’église « ne peut plus évoluer », juge Paul Barbary. Avant d’ajouter : « Le ménage ciné-médiathèque semble meilleur que le ménage ciné-théâtre », estime-t-il. L’objectif actuel est clairement d’associer médiathèque et cinéma en lieu et place des anciennes halles couvertes, démolies il y a quelques mois dans le cadre des travaux de la place Jean-Jaurès.


Un lieu accessible à tous


Seulement, il ne s’agit pour l’instant que d’un vague projet, dont les principales lignes n’ont pas été identifiées. Mais Laurent Sausset a sa petite idée derrière la tête : « On aimerait voir apparaître une sorte de cube avec les normes imposées, plus spacieux, que les gens se sentent bien et que ce ne soit pas une corvée d’aller au cinéma », espère-t-il. L’idée serait de créer deux à trois salles de cinéma, ainsi qu’une médiathèque. L’actuel ciné-théâtre pourrait quant à lui être amélioré niveau confort notamment. Mais pour cela, il va falloir être patient car l’éventuelle sortie de terre ne serait effective qu’à la fin de l’année 2014.


Cyprien Dumas




Des animations pour les scolaires

Pour les 80 ans du ciné-théâtre, la municipalité et les équipes de ce lieu public mettront en place une exposition du 8 au 13 octobre prochain à la salle Georges-Brassens. Plusieurs spectacles seront également programmés à destination des scolaires de Tournon, durant le dernier trimestre de l’année 2013. Vingt mille yeux sous les rêves, Les Tribulations d’Harold, une comédie burlesque intitulée 1929 où Moutic et Mastoc font du cinéma. « On veut créer une relation entre le cinéma et le spectacle vivant », indique Laurent Sausset. Un concours de dessins sera également lancé. Il s’agira de dessiner un cinéma dans une version imaginaire. Pour les collégiens et lycéens, une soirée conférence-débat devrait être organisée, tout comme une visite des locaux.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

C'est en euros la somme que coûte cette étude cinématographique du territoire. Elle sera néanmoins financée à hauteur de 90 % par le Centre national du cinéma. Enfin pas tout à fait, comme l'explique Laurent Sausset : « Sur chaque billet de cinéma, il y a un pourcentage qui part dans un pot commun et lorsque les salles de cinémas se lancent dans un investissement, elle peuvent récupérer un certain pourcentage de ce pot commun. »

Réagissez

Réagir à cet article