POLITIQUE

•  LEHEMBRE Cyril • Jeudi 11 juillet 2013 à 9h00

« L’UMP a clairement choisi sa candidate »

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Heureuse de la décision prise par les instances nationales en sa faveur, Gisèle Telmon s’est dite prête « à commencer son travail de campagne », avec l’étiquette UMP, ainsi qu’elle l’a déclaré dans nos colonnes (lire Drôme Hebdo du 4 juillet), dès le lendemain de son investiture obtenue mardi 2 juillet. « L’UMP a clairement choisi sa candidate », a-t-elle précisé. « Même si l’instance ne procède pas réellement par vote, je sais que j’ai eu un aval presque unanime des membres de la commission ». Avant de connaître qu’elles étaient les intentions de Marie-Hélène Thoraval, l’actuelle conseillère d’opposition de Bourg-de-Péage, lui a offert une main tendue. « Elle-même ou les membres de son équipe peuvent nous rejoindre », a-t-elle lancé. « Notre groupe entend constituer une liste d’ouverture, homogène sur le plan sociologique, sur le plan des âges et de la provenance des quartiers. Nous essayons de ratisser large avec les forces vives de Romans. Nous avons déjà rassemblé du monde dans cette perspective, des jeunes, des moins jeunes, des personnes aux compétences variées ». Et toutefois d’ajouter : « Si elle part en son nom, elle se présentera en dissidente, et franchement, on n’a jamais vu aucun dissident l’emporter. J’avais personnellement dit que si nous n’obtenions pas l’investiture, je me serai retirée de la course. On pourrait espérer que ce soit réciproque. Mais si elle décide de se porter candidate quand même, on la battra au premier tour ».

Mise au point faite, Gisèle Telmon n’en n’oublie pas moins que son adversaire, pour les municipales, reste la gauche et le probable candidat Philippe Drésin, maire de Romans, qui ne s’est pas encore déclaré officiellement. « Les socialistes tiennent la ville depuis 1977, il faut offrir une alternance brillante à Romans désormais », a-t-elle poursuivi. Reste pour elle et son équipe à entreprendre désormais un long travail de terrain, se mettant à l’écoute des Romanais et de leurs attentes, en « faisant preuve d’humilité et d’empathie » pour coller aux « attentes des citoyens » et « vouloir faire gagner Romans ».

C. L.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article