SOCIÉTÉ

•  LEHEMBRE Cyril • Samedi 14 septembre 2013 à 9h02

Trois nouveaux magistrats au parquet de Valence

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Rentrée scolaire, mais également judiciaire en ce mois de septembre. C’est le temps des arrivées et du renouvellement des équipes. Pour être fidèle à la tradition, après deux mois d’été, et une fois les nominations officielles arrêtées par le président de la République, le tribunal de grande instance de Valence a procédé à son audience solennelle de rentrée. Trois nouveaux magistrats ont ainsi été accueillis vendredi dernier par Thierry Gherra, président du siège et Antoine Paganelli procureur de la République. Ces trois arrivants, deux femmes et un homme, compensent le même nombre de départs. Éric Sandjivy, Céline Nainani et Aude Enderlin viennent ainsi renforcer l’effectif suite au départ de Bruno Charve, Sylviane David et Jean-Louis Oderzo. L’occasion pour l’actuel chef du parquet de rendre hommage au trio parti pour d’autres horizons. À commencer par Bruno Charve, vice-procureur notamment chargé de l’exécution des peines, travaillant en lien étroit avec les juges d’application des peines, à propos duquel Antoine Paganelli a souligné « l’approche humaniste de la fonction et les qualités de cœur, doublées d’une subtilité intellectuelle, derrière une apparente froidure ». Bruno Charve aura passé onze ans en Drôme avant de partir dans l’Île de la Réunion comme substitut du procureur de la République. « Aux affaires familiales, Sylvia David aura marqué par sa vive intelligence », a poursuivi l’orateur, relevant aussi qu’elle avait rédigé « un memento complet à propos du mode de traitement des affaires concernant les mineurs ». Puis, il a évoqué l’efficacité du travail accompli par Jean-Louis Oderzo en ce qui concerne la lutte contre les trafics de stupéfiants, aussi bien en matière de répression qu’en matière de prévention et de suivi médical.

Le parquet intègre désormais d’autres professionnels eux aussi très expérimentés. Aude Enderlin, d’abord substitut du procureur à Chambéry, Bonnevile et Annecy, devient vice-procureur à Valence, plus particulièrement chargé des atteintes involontaires aux personnes, des accidents de circulation. Céline Nainani, juge d’application des peines de Lyon, devient vice-procureur à Valence pour les atteintes volontaires aux personnes, les atteintes à l’État, les infractions électroniques et s’occupera du suivi du dossier de l’aide aux victimes. Quant à Éric Sandjivy, il a d’abord été éducateur spécialisé avant d’entrer dans le monde judiciaire, en tant substitut du procureur puis vice-procureur de Villefranche-sur-Saône. À Valence, il sera là aussi vice-procureur chargé de la lutte contre les stupéfiants, contre la grande délinquance et du traitement des dossiers sur l’atteinte aux biens.

Cyril Lehembre

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article