SOCIÉTÉ

•  LEHEMBRE Cyril • Mercredi 18 septembre 2013 à 9h00

Une importante augmentation du nombre d’élèves

« Si le Conseil général de la Drôme assume ses responsabilités en terme d’entretien, construction et équipement des collèges, il mène aussi une politique très volontaire en terme d’accompagnement des jeunes et de leur famille. Offrir des perspectives d’avenir à la jeunesse, ce n’est pas seulement un devoir, c’est une volonté » souligne Didier Guillaume, vice-président du Sénat, président du Conseil général de la Drôme, en cette période de rentrée.

Pour cette rentrée justement, 25 170 collégiens de la 6ème à la 3ème étaient attendus (19 074 élèves dans les 36 collèges publics et 6 096 élèves dans les 14 collèges privés). La rentrée 2013/14 est marquée par une importante augmentation par rapport à 2012 (+ 315 élèves). Convaincu que leur avenir se joue largement au collège, le Département remplit ses missions et se mobilise très au-delà de ses strictes compétences pour accompagner ces milliers de jeunes sur le chemin de la réussite, avec comme leitmotiv « Bien vivre au collège ».


64,27 M €


C’est le budget que le Département consacre au développement d’une politique cohérente d’Education fondée sur trois axes majeurs : faciliter l’accès pour tous à l’éducation, veiller au bien-être des collégiens et encourager l’ouverture sur le monde. Une politique éducative qui permet d’offrir aux collégiens les meilleures conditions de travail et d’accueil, de proposer aux collégiens une restauration de qualité, de faciliter l’intégration scolaire de tous les élèves, de veiller à la bonne santé des collégiens, d’assurer l’égalité des chances en matière de nouvelles technologies, de développer de nouveaux projets éducatifs communs, d’accompagner les élèves dans leur ouverture culturelle, artistique et sportive. 31,27 M € sont destinés à l’investissement (bâtiments, équipements, informatique) et 33 M € au fonctionnement (dont 10,7 M € pour le personnel, 11,7 M € pour le transport des collégiens et 1M € pour le chéquier Top Dép’Art). De plus, un programme de rénovation, de restructuration, d’extension, d’amélioration de l’accessibilité et construction de nouveaux collèges a été établi sur la période 2012/2014 et représente plus de 80 M € d’investissements. « Les moyens consacrés à l’éducation sont importants et pas seulement d’ordre financier. Tous les agents des collèges se mobilisent auprès des jeunes. Par leur présence quotidienne, ils sont des repères essentiels pour les collégiens au sein des établissements », avance Didier Guillaume.

 

D’importants travaux


Chaque année, le Département consacre d’importants moyens à la modernisation des bâtiments. Des travaux d’accessibilité (rampes, ascenseur, largeur de portes…) sont systématiquement entrepris pour l’accueil des élèves et personnels handicapés. Un programme de rénovation, de restructuration, d’extension a été établi jusqu’en 2014, il représente plus de 80 M € d’investissements sur la période 2012-2014, incluant la construction de nouveaux collèges. Dans le cadre du budget 2013, le Département de la Drôme a encore amplifié sa politique volontariste d’extensions/restructurations et de gros travaux dans les collèges. Les opérations lourdes sur l’année 2013 atteignent un coût global de 29 M € (23 M € en

2012) : 25,7 M € pour les collèges ; 0,9 M € pour les cités mixtes, 2,4 M € pour des travaux dits de « grosses réparations » : mise aux normes des restaurants scolaires, aménagement de salles de cours, remise aux normes d’ateliers Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté) ou d’Ulis (Unité localisée pour l’inclusion scolaire), réfection d’enrobés dans les cours de récréation… Avec la mise en place d’un plan développement durable et d’un référentiel inclus dans tous les programmes de construction, le Département poursuit et amplifie son engagement dans ce domaine avec notamment des objectifs ambitieux sur les consommations énergétiques qui vont au-delà des normes en vigueur, le recours aux énergies renouvelables (chaudières bois, photovoltaïque) ainsi que le recours à des matériaux sains.

 

Quelques chiffres


64,27 M € sont consacrés à la vie des collégiens ; 31,27 M € en investissement (bâtiments, équipements et informatique) ; 33 M € en fonctionnement (dont 10,70 M € pour le personnel) ; 36 collèges publics dont 6 gérés par la Région (cités mixtes) ; 14 collèges privés ; 400 agents départementaux affectés dans les 30 collèges gérés par le Département ; 2 241 élèves handicapés scolarisés ; 18 classes ULIS (Unité localisée pour l’inclusion) réparties sur 11 collèges ; 1 SEM (Section d’éducation motrice) ; 46 classes de SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) réparties dans 10 collèges ; 3200 familles aidées (bourses scolaires) ; plus de 3000 ordinateurs mis à disposition des collégiens ; plus de 10 000 collégiens transportés, 180 élèves handicapés sont accompagnés en transports scolaires adaptés ; 30 restaurants scolaires publics dont 29 sont en production directe (collège Jean Zay de Valence livré par cuisine centrale) ; 13 780 demi-pensionnaires dans les 30 collèges gérés par le Département ; 1,892 million de repas préparés/an ; 3,40 € (prix moyen d’un repas facturé aux familles, pour un coût réel de 8,50 €) ; 250 agents assurent la préparation et le service des repas ; 2,5 M € pour le sport scolaire ; 1 M € pour le chéquier Top Dép’Art et 80 M € pour un plan d’investissements collèges (2012-2014).

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article