POLITIQUE

•  Fournier Julie • Vendredi 4 octobre 2013 à 9h00

Le nouveau préfet prend ses marques

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

« Je n’arrive pas avec un dossier en particulier à traiter. J’essaierai modestement d’aider ce territoire. » Didier Lauga qui a pris ses fonctions officielles ce lundi 30 septembre en tant que Préfet de la Drôme arrive avec beaucoup d’ « humilité ». Originaire du sud-ouest où il est né, il était depuis le 1er mars 2011 directeur général des services de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « J’ai travaillé durant quinze ans au service de l’État, puis depuis 1998 je suis davantage porté vers le service aux collectivités », explique le Préfet. Ancien élève de l’ENA, diplômé de l’Institut d’études politiques de Bordeaux et titulaire d’une maîtrise de droit public, l’ancien secrétaire conseiller technique adjoint de cabinet de Louis Mermaz, ministre de l’Agriculture (1990-1991) souhaite rencontrer au plus vite l’ensemble du personnel politique et administratif du département. « C’est une immense joie d’être nommé Préfet de la Drôme. Après avoir été dans l’administratif ces dernières années, je vais retrouver le terrain », note Didier Lauga. Après avoir débuté par une réunion mouvementée au conseil général en faisant face au mécontentement d’élus concernant la réduction de 36 à 19 cantons dans le cadre de la réforme territoriale, le Préfet qui « va apprendre à connaître la Drôme » se trouve en « phase de compréhension pour être le plus efficacement possible ».

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

2 commentaires

Réagir à cet article

Vos commentaires