ÉGLISES

•  PRAT Estelle • Dimanche 15 décembre 2013 à 9h09

Les chrétiens s’intéressent au judaïsme

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Pour la 3e année consécutive, une formation sur le judaïsme était proposée aux catéchistes drômois. « Le but est de permettre à ceux qui transmettent la foi d’avoir une connaissance plus juste du judaïsme, plus positive et bienveillante » souligne le Père Christian Argoud qui est responsable des relations avec le judaïsme sur le diocèse de Valence, « On est lié au judaïsme par notre propre identité puisque Jésus était juif ». Et l’intérêt des catholiques pour le judaïsme est important. Ils étaient ainsi 45 à assister à la formation sur les fêtes juives à la maison diocésaine ce lundi 9 décembre. Philippe Haddad, rabbin à la communauté juive des Ulis dans l’Essonne, animait cette journée. « Je suis davantage un enfant de Vatican II que de la Shoah » nous a confié le rabbin qui avait 8 ans en 1965, « En devenant rabbin, j’ai pris connaissance de l’importance du dialogue judéo-chrétien et de la demande authentique des chrétiens pour se former ». Engagé dans le dialogue avec les chrétiens, il enseigne au collège des Bernardins proposant notamment une lecture juive des évangiles. « Des chrétiens apprennent l’hébreu biblique et ça ajoute à leur vie spirituelle, c’est un phénomène plein d’espérance » estime-t-il.


« Des malentendus séculaires »


L’association « Amitiés judéo-chrétiennes », fondée en 1947 par l’historien juif Jules Isaac et ses amis chrétiens, participe aussi à ce dialogue. Son objectif : faire en sorte qu’entre judaïsme et christianisme, la connaissance, la compréhension, le respect et l’amitié se substituent aux malentendus séculaires et aux traditions d’hostilité. Elle compte une trentaine de membres dans la Drôme, des catholiques, des protestants et quelques juifs qui se réunissent tous les deuxièmes mardis du mois à la synagogue de Valence pour assister à une conférence. « Quelques chrétiens vont assister au service du shabbat à la synagogue. J’encourage les gens à y assister au moins une fois pour voir le respect qu’ils ont pour le Livre » confie Paul Castelnau, pasteur retraité qui préside l’association drômoise, « On participait aussi avec l’ancien rabbin Habib à des cours d’hébreu biblique tous les 15 jours, malheureusement le nouveau rabbin n’a pas relancé cela ». La communauté juive de Drôme-Ardèche compte près de 120 familles et une seule synagogue à Valence. Elle n’a plus de rabbin à Valence, c’est un rabbin de Villeurbanne, Mendel Vito, qui vient le vendredi et samedi.

Estelle Prat


Les rendez-vous de l’Amitié judéo-chrétienne

Mardi 14 janvier à 20 h 30 à la maison diocésaine : « L’humain dans le monde : une quête et un défi – approche juive » par Edouard Robberetch, professeur de philosophie juive.

Mardi 11 février à 20 h 30 à la synagogue de Valence : « Hannah Arendt » par Nathalie Bacconnier, professeur de philosophie.

Mardi 11 mars à 20 h 30 à la synagogue : « Paul a-t-il orienté le mouvement de Jésus vers des voies nouvelles qui ont fait dévier ce mouvement des intuitions originelles du maître de Nazareth ?  » par Jean-Pierre Lemonon, prêtre.

Mardi 8 avril à 20 h 30 à la synagogue : « Maïmonide » par le docteur Amsallem.

Mardi 13 mai à 20 h 30 à la synagogue : film sur Chouraqui présenté par son fils.

Dimanche 15 juin après-midi : sortie à Aouste où se trouve une synagogue très ancienne.

Contact AJCF : 04 75 53 31 29.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article