POLITIQUE

•  CHADUC Flora • Jeudi 26 décembre 2013 à 9h08

Pas de difficultés pour la dernière de l’Hermitage

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Lundi 16 décembre, les élus de l’Hermitage étaient rassemblés à la Maison des associations de Tain-l’Hermitage pour débattre des derniers sujets de l’année. C’était aussi l’occasion de se retrouver une dernière fois en « petit comité » puisqu’à partir du 1er janvier prochain, la com-com de l’Hermitage fusionnera avec celle du Tournonais. Ils seront alors une soixantaine d’élus à siéger. Pour cette dernière séance, il fallait mettre en route des projets ou débloquer des fonds car entre janvier et mars, en attendant les résultats des élections municipales de chaque commune de la communauté, seules les affaires courantes pourront être traitées. Ce conseil communautaire a ainsi débuté par l’approbation de la signature d’un emprunt afin de financer le futur Centre aquatique intercommunal. En prévision du début des travaux durant la période transitoire de janvier à mars, il fallait assurer les paiements des marchés et financements, d’autant que les subventions risquent d’arriver au fur et à mesure. Le montant de l’emprunt a été fixé à 7 millions d’euros. Ainsi 3 millions seront empruntés à la Caisse des Dépôts, qui permet un financement spécial pour les collectivités. Cet emprunt s’étale sur vingt ans et les fonds pourront être débloqués fin 2014 et courant 2015. Le reste sera emprunté dans différentes banques du Crédit Agricole.

 

Aménagement d’aires de covoiturages


À l’ordre du jour était également prévu la signature d’une convention entre la communauté de communes du pays de l’Hermitage et le département. L’objectif de cette convention est la réalisation des aménagements (signalétique, acquisition de foncirer et travaux) d’aires de covoiturage labellisées. Cinq communes ont été retenues pour ce projet : Pont-de-l’Isère, La-Roche-de-Glun et Tain qui possédaient déjà des aires plus ou moins aménagées. Chanos-Curson et Mercurol sont les deux autres communes, pour lesquelles des travaux seront nécessaires à la réalisation de ces espaces. Il a également été évoqué la possibilité d’amener la fibre optique sur le territoire de l’Hermitage. Afin d’étudier la faisabilité de ce projet, le coût et les installations nécessaires, il a été décidé par les élus communautaires d’adhérer – sur le principe – au Syndicat Ardèche-Drôme Numérique (ADN). L’objet de cet organisme est de porter et mettre en l’œuvre l’aménagement numérique. Les élus ont tout de même rappelé qu’ils n’avaient pas tous eu connaissance d’une étude menée par les communautés de communes de l’Hermitage et du Tournonais sur cette question et qu’il serait bien qu’une présentation en soit faite.

 

Politique sociale et association


La politique d’action sociale intercommunautaire a été approuvée par les élus. Il s’agissait là de valider le diagnostic et les axes de travail de la future communauté de communes. L’action sociale sera ainsi fondée sur la prévention santé, le logement, l’emploi, la réinsertion et la culture notamment. D’autres décisions sur la politique d’action sociale ont été prises afin d’harmoniser le fonctionnement des deux territoires afin de répondre aux besoins et enjeux des deux territoires dès le 1er janvier 2014.


Flora Chaduc

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article