POLITIQUE

•  LEHEMBRE Cyril • Vendredi 10 janvier 2014 à 9h22

Alain Maurice candidat à la présidence

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Rendez-vous est pris pour dans deux jours. Samedi 11 janvier, à la salle des fêtes d’Alixan*, les élus des 52 communes de Valence Romans Sud Rhône-Alpes tiendront le premier conseil d’installation de la toute nouvelle communauté d’agglomération. Une journée qui sera notamment consacrée à l’élection du président et des quinze vices-présidents. 110 délégués voteront à bulletins secrets. Car si juridiquement la super structure est constituée depuis le 1er janvier, il reste à lui trouver une gouvernance.

Vendredi 3 janvier, Alain Maurice s’est officiellement déclaré candidat à la présidence. Au demeurant, le premier magistrat de Valence a reçu le soutien marqué de Philippe Drésin, maire de Romans (président de l’ancienne communauté du pays de Romans), de Sandro Duca maire d’Étoile (président de l’ancienne communauté Confluences) et d’Edmond Gélibert, maire d’Hostun (président de l’ancienne communauté du pays de Bourg-de-Péage), ainsi que de la députée maire de Bourg-de-Péage Nathalie Nieson et d’une quarantaine d’élus ou de maires de Valence Romans Sud Rhône-Alpes. À l’heure où Drôme Hebdo est sous presse, l’élu valentinois est le seul candidat déclaré.


Budget et gouvernance  de transition


Mais pour le coup, à moins de trois mois des municipales, la gouvernance qui sera choisie samedi prochain sera sûrement celle de la transition. Philippe Drésin a ainsi préféré parler de continuité en présentant Alain Maurice comme candidat naturel « non pas parce qu’il représente la ville principale, mais davantage parce qu’il a mouillé la chemise depuis deux ans ». Poursuivre la mise en place de l’Agglo et permettre la continuité des services publics seront ainsi les deux priorités du maire de Valence s’il est élu samedi par ses collègues. Dans le même ordre d’idées, un budget de transition sera soumis au vote des élus lors d’une deuxième séance communautaire le 25 janvier. Une enveloppe de 130 millions d’euros, née de la somme des quatre anciens EPCI (établissements publics de coopération intercommunale) qui ont fusionné pour créer Valence Romans Sud Rhône-Alpes. « Nous avons repris les investissements projetés de chaque EPCI, leurs activités et leurs projets pour établir un budget », a ainsi expliqué Edmond Gélibert. « Il y aura bien entendu, par la suite des harmonisations de tarifs, en ce qui concerne les services publics, pour les administrés de l’ensemble du périmètre des 52 communes ». En ce qui concerne le service rendu aux administrés, Alain Maurice souligne « qu’il sera maintenu à son niveau et que par ailleurs la dynamique économique du territoire permettra de compenser les baisses de dotations ». L’actuel candidat s’est ainsi engagé à ne pas augmenter les taux de l’impôt et à continuer de renforcer les six grandes compétences de l’Agglo (économie, aménagement du territoire, environnement, mobilité, équipements culturels, social). Une ligne directrice qu’il s’est fixée pour… au moins les trois mois à venir.

Cyril Lehembre

 

* Le siège social de la communauté sera basé à Rovaltain.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • THOMAS

    Et dire que tout cela va être remis en cause à partir du 30 Mars avec les élections municipales .
    Un break de 3 mois aurai été salutaire et crédible alors que l’on dépense pour rien .
    Ou alors c’est un positionnement Politique ?? (c’est grave juste avant l’ouverture de la campagne municipale)