SOCIÉTÉ

•  MOURZELAS Yvan • Vendredi 31 janvier 2014 à 9h06

Un bilan positif et un besoin de modernisation du fonctionnement judiciaire

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Le procureur de la République et le président du Tribunal de grande instance de Valence ont présenté leurs vœux aux représentants des forces de l’ordre, avocats et membres du barreau. Ce rituel est également consacré au bilan de l’année 2013 et à l’état des lieux du fonctionnement judiciaire. Le procureur a débuté ses réquisitions en rapportant une baisse des violences physique mais une hausse des vols, au niveau de la délinquance l’année dernière. Il a noté un recul de la grande criminalité, précisant cependant que le nombre de cambriolages se stabilise tout en restant à un niveau trop haut. Le point négatif de ce constat concerne la délinquance routière qui augmente. « Ce sera l’objectif prioritaire du parquet » a-t-il assuré. Le procureur de la République a dressé un bilan positif, expliquant que le nombre d’audiences correctionnelles en attente de jugement avait baissé au cours de l’année 2013, félicitant les magistrats et fonctionnaires qui ont accepté d’ouvrir des auditions supplémentaires.


Passer  à l’ère du numérique


Dans les projets du parquet, un point apparaît important. Le procureur de la République a souhaité une « amélioration des échanges entre les membres du barreau ». En communiquant encore beaucoup par courriers postaux, le barreau n’a pas tout à fait pris le virage du numérique. « Ce système est du passé mais un blocage persiste. L’utilisation de la messagerie instantanée reste exceptionnelle ».
Satisfait de l’exercice précédent, le procureur a d’ors et déjà annoncé que cette année ne pourra être aussi bien. Le premier obstacle sera le nombre d’infraction en constante augmentation, ce qui demande le nombre d’audiences. « Cela s’explique aussi par les progrès des services enquêteurs » a-t-il précisé. Mais surtout le procureur a dénoncé un manque de moyens humains et matériels. « L’engagement devient dérisoire lors la structure est squelettique ».


Flora Chaduc

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article