POLITIQUE

• Jeudi 6 mars 2014 à 9h35

« Le choix de Jean-Pierre Bel est celui d’un homme libre »

Didier Guillaume, premier vice-président (PS) du Sénat.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Didier Guillaume, premier vice-président (PS) du Sénat.

Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, a annoncé qu’il ne solliciterait pas le renouvellement de son mandat de sénateur. Le sénateur Didier Guillaume, premier vice-président (PS) du Sénat, et président du Conseil général de la Drôme, réagit dans nos colonnes.

« C’est une décision importante de celui qui restera comme le Président du Sénat de l’alternance. Elle a été prise en toute liberté. Cet acte politique est respectable et doit être respecté. Il correspond à l’éthique d’un homme que je connais bien et à une certaine idée qu’il a de la République. C’est la marque d’un élu qui ne s’est jamais considéré comme propriétaire de ses mandats. J’ai travaillé à ses côtés en tant que vice-président du groupe socialiste, je continuerai à le faire jusqu’à la fin de son mandat en tant que premier Vice-président du Sénat. Je mesure le chemin accompli par notre institution grâce à son action. Sous sa présidence, le Sénat est plus transparent, plus modeste, plus conforme aux attentes des Français. Il s’affirme comme un pilier essentiel du bicamérisme rénové et permet aux représentants des territoires et des collectivités locales de participer pleinement à la vitalité démocratique de notre nation. A titre personnel, j’aurais souhaité qu’il poursuive la rénovation qu’il a engagée même si je respecte et salue sa décision. Je sais qu’il mènera sa mission jusqu’aux élections sénatoriales du mois de septembre prochain, au service de la République, avec la simplicité, la force et la détermination qui le caractérisent. Merci ! »

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article