POLITIQUE

•  CHADUC Flora • Samedi 22 mars 2014 à 9h22

Les taux des ménages harmonisés sur les deux territoires

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Quarante points étaient à l’ordre du jour du dernier conseil communautaire de la communauté de communes Hermitage-Tournonais. Si le vote des comptes de gestion et des comptes administratifs n’a pas posé de problème, le vote des taux pour la fiscalité des ménages a suscité des interrogations. En effet, pour la taxe foncière sur le non-bâti, le taux retenu est de 2,73 %, et pour la taxe d’habitation, le taux de 8,50 %. Hors le territoire de l’Hermitage possédait des taux moins élevé avant la fusion des communautés de communes. Dominique Genin, maire d’Erôme, a soulevé le fait que cela pénalisait les habitants de l’Hermitage et a proposé une alternative en votant les taux les plus bas possibles, indiquant qu’en temps de crise ce différentiel était important. Michel Brunet, président de la communauté de communes, a répondu qu’il n’y avait plus qu’un seul territoire et qu’une harmonisation des taux était nécessaire. Marie-Claude Lambert a précisé que pour le contribuable, l’augmentation moyenne serait de moins de 10 €. Frédéric Sausset a précisé que ce seuil était le moins défavorable pour l’Hermitage par rapport à la loi, et que les textes ne permettaient pas de descendre les taux plus bas. Il y aura quatre votes contre et quatre abstentions. Pour le vote des taux des taxes foncières des entreprises, le taux a été évalué à 24,01 %. Constatant toujours une augmentation pour l’Hermitage, Dominique Genin a indiqué qu’il ne voterait pas favorablement. Résultat final : six voix contre et une abstention.


L’oenotourisme à développer


Parmi les subventions prévues au budget principal, une concerne InterRhône et la maison des vins. Michel Brunet a expliqué que lors de la création de la maison des vins dans l’Hermitage, un poste d’accueil dans l’espace oenotourisme avait été pris en charge à 100 % par InterRhône. Pour 2014, ce poste est financé à 80 % par InterRhône, le reste est à prendre en charge par la communauté de communes. Michel Brunet a précisé que ce rôle était important car il permettait l’accueil des professionnels mais aussi des touristes. Il a ajouté qu’un travail sera fait par la SPL de l’office de tourisme pour travailler sur l’oenotourisme dans le cadre de l’offre touristique. Enfin, le président d’Hermitage-Tournonais communauté de communes a rappelé que pour les associations ayant bénéficié de subventions de la part de l’une ou l’autre des communautés de communes avant la fusion, celle-ci serait reconduite en 2014. Cependant, il a proposé qu’un débat soit lancé, afin d’avoir une réelle politique de participation. Pour cela, la communauté de communes pourrait par exemple se baser sur les subventions aux associations données par le département. Le conseil s’est terminé par quelques mots de remerciements de la part de Michel Brunet et Frédéric Sausset pour les élus qui ne se représentent pas lors des prochaines élections municipales.

Flora Chaduc

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article