SOCIÉTÉ

•  CHADUC Flora • Samedi 28 juin 2014 à 9h31

Le père de Marie-Jeanne veut des réponses

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Mercredi 18 juin dernier, dans le quartier Bombrun à Tournon, « là où le chemin de Marie-Jeanne s’est arrêté ». Jean-Philippe Meyer a convoqué la presse « pour prendre la parole ». Trois ans après la disparition de sa fille et alors que le procès du présumé coupable, Anthony Draoui, se profile à l’automne prochain, le père de la jeune fille de 17 ans tuée lors d’un jogging, veut dénoncer des éléments qu’il ne comprends pas dans le dossier. Durant plusieurs minutes, il va lire son texte aux journalistes, n’omettant aucun de ses soupçons, et prévenant en préambule « ces détails vont certainement choquer ». Il affirme que le présumé coupable n’a pas agit seul. Il ressort du dossier un ADN qui n’a jamais été identifié. « Il a été découvert sur le soutien-gorge de Marie-Jeanne et sur une barre de fer. » Selon lui, des témoins auraient également vu deux hommes ce jour-là. « J’ai deux témoins qui assurent que Draoui n’était pas seul. Il y a eu des pressions sur l’un d’eux, pour qu’il ne parle pas. Il ne veut plus témoigner. » Pour lui, cela va à l’encontre du portrait de solitaire qui est fait du présumé meurtrier.


À la recherche des indices


Le père de Marie-Jeanne confie mener une enquête par lui-même. Il cherche des preuves, des indices. « J’ai creusé moi-même dans la fosse où on a retrouvé ma fille ! ». Pour lui, les enquêteurs ont bien fait leur travail, mais la justice n’est pas allée jusqu’au bout pour trouver le – ou les – aggresseurs et tueurs de sa fille. « La justice tient un coupable. Ça l’arrange de n’en avoir qu’un seul. Je peux vous dire que toutes les portes n’ont pas été fermées. » Mais aujourd’hui, le juge d’instruction a fermé le dossier, en attendant le procès qui aura lieu du 30 septembre au 3 octobre prochain aux Assises à Privas, et Anthony Draoui comparaitra seul. Jean-Philippe Meyer espère obtenir les réponses qui lui manquent au cours de ces quatre jours d’audience.


Flora Chaduc

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article