ÉGLISES

• Mercredi 12 novembre 2014 à 14h49

Marthe Robin déclarée « vénérable »

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Une conférence de presse était organisée ce mercredi 12 novembre à la maison diocésaine de Valence suite à l’annonce ce vendredi 7 novembre, de la reconnaissance des vertus héroïques de Marthe Robin par le pape François. Cette Drômoise née en 1902 à Châteauneuf-de-Galaure a été touchée à 16 ans par une maladie paralysante progressive. De 18 ans à sa mort en 1981, elle restera ainsi alitée dans sa chambre. Mais au cœur de sa souffrance, elle a fait l’expérience de l’amour et de la bonté de Dieu, bénéficiant de grâces mystiques intenses. Le rayonnement de sa vie a attiré à elle plus de 100.000 visiteurs de toutes origines, dont des figures de l’Église et du monde intellectuel.  À 31 ans, elle reçoit du Christ la demande de créer une nouvelle œuvre, « les Foyers de Charité ». Aujourd’hui, il existe 76 Foyers de Charité répandus dans 40 pays.


Depuis 1986, une procédure est en cours pour faire reconnaître la sainteté de sa vie. Un dossier de plus de 17 000 pages avec de nombreux témoignages et des expertises a été constitué. Ce dossier a été examiné par une commission de théologiens et de cardinaux à Rome. Cette commission s’est prononcée pour une reconnaissance des vertus héroïques de Marthe Robin. « L’héroïcité des vertus » désigne l’état d’une personne qui s’est entièrement donnée à Dieu et aux autres sans aucun égoïsme, en affrontant les situations difficiles de la vie avec une force qui n’est pas simplement humaine. Le Postulateur de la Cause de Béatification, le Père Bernard Peyrous, vient de déposer, mardi 11 novembre à Rome, un nouveau dossier présentant un miracle obtenu par l’intercession de Marthe Robin. Si la commission chargée de l’étudier reconnaît la validité de ce miracle, le Pape pourra alors la déclarer « bienheureuse ».


Retrouvez plus d’informations sur ce sujet dans Drôme Hebdo du 20 novembre.


Photo : Honorine Grasset, porte-parole des foyers de charité, Mgr Pierre-Yves Michel, évêque de Valence, et le Père Bernard Peyrous, postulateur de la cause de béatification de Marthe Robin, avec en main le dossier qui a été remis à Rome.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article