ÉCONOMIE

• Dimanche 19 avril 2015 à 15h01

Le groupe Archer crée de l’emploi

Les employées en train de travailler sur des pièces de l'entreprise SKF de Saint-Vallier.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les employées en train de travailler sur des pièces de l'entreprise SKF de Saint-Vallier.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Une visite de l'entreprise était organisée vendredi 10 avril, en présence d'élus de la communauté de communes Porte de Drôme-Ardèche, dont Pierre Jouvet et Alain Genthon.

Structure d’insertion pour les demandeurs d’emploi, Archer est également un partenaire des entreprises locales dans le développement économique du territoire.


C’est un acteur clef de l’économie du Nord Drôme-Ardèche. Archer a été créé en 1987 à Romans pour faire face à l’effondrement de l’industrie de la chaussure. Au départ, structure d’insertion pour les demandeurs d’emploi, Archer est également devenu, au fil du temps, un partenaire des entreprises locales dans le développement économique du territoire. Aujourd’hui, la SAS Groupe Archer compte 1 500 salariés pour 330 équivalents temps plein. En 1988, a été créée l’antenne Valloire-Galaure basée à Serves-sur-Rhône qui accueille chaque année entre 120 et 130 personnes venues se réinsérer par l’emploi. Archer fait de la sous-traitance industrielle, de la mise à disposition de personnel pour les collectivités locales (cantines, agents d’entretien des écoles, animation périscolaire), fait de l’entretien des espaces verts, a une activité « ménage », « transport », etc. «  On apprécie la grande réactivité d’Archer. Dès qu’il nous manque du personnel, pour la cantine de l’école par exemple, ils nous envoient quelqu’un. C’est un soutien précieux pour les communes » témoigne le maire de Saint-Martin-d’Août.


Sous-traitance de SKF, de Luquet-Duranton


Archer effectue également la sous-traitance de nombreuses entreprises locales. C’est le cas avec l’entreprise SKF basée à Saint-Vallier : les employés d’Archer sont chargés d’enlever les bavures des pièces usinées à Saint-Vallier, pièces qui seront ensuite utilisées dans les Airbus. « Dès qu’un travail ne peut pas être réalisé par des machines ou que c’est de la petite série, nous intervenons » explique Christophe Chevalier, président du groupe Archer, « L’entreprise Sodimas de Pont-de-l’Isère avait inventé une pièce innovante pour bloquer les ascenseurs en chute libre. Ils cherchaient un fabricant en Chine, on les a convaincus de nous confier le travail et on fabrique la pièce depuis 3 ans ». Archer travaille aussi pour l’imprimerie Luquet-Duranton d’Annonay en faisant l’assemblage et le pliage des documents médicaux destinés aux hôpitaux et cliniques, pour l’entreprise Veyret Techniques Découpe de Romans, pour la fabrication de chaussures chirurgicales…


De nombreux partenariats


Archer a aussi noué des partenariats avec le CAT (Centre d’aide par le travail) de St-Vallier, les agences intérim, les agences Pôle emploi. « On n’est pas concurrents mais partenaires. Je suis convaincu qu’il ne manque pas les outils en France mais la mise en cohérence des outils » estime Christophe Chevalier qui a, dans cette optique participé à la création du pôle territorial de coopération économique de Romans qui regroupe de nombreuses entreprises, « Les PME qui restent isolées peuvent s’effondrer au moindre retournement de conjoncture ».


Des retours vers l’emploi réussis


Archer dispose de nombreux exemples de retour à l’emploi pour des chômeurs de longue durée, telle cette femme qui avait subi des violences conjugales et se retrouvait seule avec des enfants en bas âge. Grâce à la formation dispensée par Archer et au partenariat avec Pôle emploi et l’agence Randstat, elle a pu signer un CDD de magasinier cariste à l’usine Iveco d’Annonay. « On a affaire à des gens très motivés. Le chômage c’est un gâchis ! » s’insurge Christophe Chevalier, « Dans toutes les entreprises il manque du personnel et on s’aperçoit qu’on se prive tous les jours de compétences autour de nous ». Convaincu que le chômage « n’est pas une fatalité », il compte continuer à créer de l’emploi local.


Estelle Prat


Créé au départ avec 12 actionnaires, le groupe Archer en compte aujourd’hui 110, des industriels et des Romanais venus participer à l’aventure et permettre le développement d’Archer. Plus d’informations sur : www.archer.fr




Des chaussures produites à Romans


Convaincu que l’industrie de la chaussure est morte mais pas l’artisanat, Archer a relancé une activité chaussures sur Romans et produit actuellement entre 4000 à 5000 paires. Avec l’association professionnelle du cuir, plusieurs ateliers de Romans fonctionnent ensemble lors des grosses commandes.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Archer a créé en septembre une école de l’entreprenariat pour aider les chômeurs à créer leur entreprise, à raison d’une demi-journée de formation par semaine.

Réagissez

Réagir à cet article