ÉCONOMIE

• Dimanche 24 mai 2015 à 9h54

La Caisse des Dépôts au-devant des territoires

Ludovic Martin, directeur du réseau Citea dont la gestion est assurée par Transdev, filiale de la Caisse des dépôts, entouré de Patrick Françoise, directeur régional de la Caisse des dépôts, et de Eric Bulckaert, directeur territorial de la Caisse des dépôts.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Ludovic Martin, directeur du réseau Citea dont la gestion est assurée par Transdev, filiale de la Caisse des dépôts, entouré de Patrick Françoise, directeur régional de la Caisse des dépôts, et de Eric Bulckaert, directeur territorial de la Caisse des dépôts.

La caisse des Dépôts est à la fois : mandataire, dépositaire, investisseur, prêteur et opérateur.


Dans un contexte marqué par le ralentissement de la croissance, la raréfaction des dotations budgétaires et la réforme de l’organisation territoriale, le groupe Caisse des Dépôts renforce ses interventions auprès des acteurs locaux pour accompagner les projets de développement indispensables à la compétitivité et à l’attractivité du pays. Le bilan national du groupe est de 261,5 milliards d’euros contre 259,3 en 2013, une nette progression qui montre une grande stabilité malgré la situation des taux et l’atonie économique. Le PIA (Programme investissements d’avenir), c’est 47 milliards d’euros pour financer l’innovation, en France, renforcer la productivité, la capacité d’innover et accroître la compétitivité des entreprises.


20 milliards d’euros à investir en Rhône-Alpes


Elle inscrit son action au niveau régional et agit en cohérence avec les stratégies de développement local des collectivités, des petites communes aux grandes métropoles. Sur la région Rhône-Alpes, sa mission pour les 4 années à venir est d’investir 20 milliards d’euros dans des projets prioritaires fixés sur le plan national : transition énergétique, économique, accompagnement démographique et tous les investissements s’y rapportant avec une enveloppe supplémentaire de 100 milliards d’euros en prêts de longue durée. Les élus se tournent de plus en plus vers la caisse des Dépôts qui va au devant pour répondre à des problématiques. 2 014 a été marqué par la signature de la convention agir pour l’emploi et la signature de la convention d’objectif 2014-2020 sur la politique de la Ville qui se concrétise par un accompagnement sur 5 contrats de ville pour la rénovation urbaine et l’ingénierie avec implantation d’un collaborateur pour accompagner les porteurs de projets : communautés Grande agglo Valence Romans Sud Rhône-Alpes, Agglo Montélimar, Val de Drôme Loriol, Portes Drôme Ardèche et Drôme sud Provence.


Quelques réalisations en Drôme en 2014


En matière de logement, les bailleurs sociaux totalisent à eux seuls 107 M€ d’emprunts pour financer la construction, l’acquisition de logements neufs et réhabilités, ainsi que le rachat de patrimoine, dont un prêt de 0,80 M€ accordé au Cald qui lui permettra de saisir les opportunités foncières pour développer son offre de logements PLAI associatif, soutenu par le département de la Drôme. La Caisse des Dépôts a participé à hauteur de 50 000 € dans la construction de l’Ehpad de Donzère (livraison prévue en juin prochain).

Elle participe au futur projet très haut débit en fibre optique, projet qui viendrait compléter le réseau actuel, pour un coût total estimé à environ 360 M€ (couverture prévue de 300 000 foyers en 10 ans) et accompagne les réflexions du Pôle numérique de la Drôme sur le projet européen de plateforme de services numériques interactifs.

224 logements ont été réhabilités sur le plan thermique pour un montant de 3,10 M€.

23 M€ de prêts ont été signés sur l’enveloppe des collectivités : 3,80 M€ pour des travaux d’assainissement dans la communauté Agglo de Montélimar et 3,50 M€ pour l’édification d’un bâtiment public au pays Hermitage et Tournonais, ainsi que 10 M€ pour le bâtiment d’exploitation du Pôle Ecotox.

Concernant le financement de l’économie sociale et solidaire, 75 000 € ont été accordés à l’association « Entrée des Artistes », de Saint-Donat qui œuvre dans le secteur de la formation et de l’insertion et 20 000 € pour la création d’une blanchisserie industrielle et hospitalière, projet de La Teppe à Tain-l’Hermitage. Le financement du projet Œuvres Saint-Jeannaise, à Saint-Jean-en-Royans a atteint 30 000 € pour le tourisme social.



NZ (CLP)


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article