ÉGLISES

• Jeudi 10 septembre 2015 à 9h29

Un demi-siècle au service du Diocèse

Le père Lemonon sera officiellement en retraite le 13 septembre prochain. Pour l'occasion, un temps fort sera organisé ce même jour à Nazareth (Chabeuil), en présence de Mgr Michel. Les paroissiens feront alors connaissance avec le père Mathias Doamba, nouveau curé de la paroisse Saint Martin de la Plaine de Valence.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le père Lemonon sera officiellement en retraite le 13 septembre prochain. Pour l'occasion, un temps fort sera organisé ce même jour à Nazareth (Chabeuil), en présence de Mgr Michel. Les paroissiens feront alors connaissance avec le père Mathias Doamba, nouveau curé de la paroisse Saint Martin de la Plaine de Valence.

Juillet dernier, Jean-Pierre Lemonon, curé modérateur des paroisses Saint-Martin de la Plaine de Valence (Chabeuil) et Saint-Paul-du-Rhône (Livron), soufflait ses 75 bougies. Un anniversaire qui, pour l’Église catholique, est synonyme de retraite. Ainsi, après 49 ans de ministère presbytéral, le père Lemonon va, comme dit la formule, se mettre à la disponibilité de l’évêque. L’occasion de revenir sur son quasi demi-siècle passé au service du diocèse.


L’aumônier de lycée


Né en 1940, originaire de Saint Donnat, Jean-Pierre Lemonon est ordonné prêtre en 1966, à Valence. Immédiatement envoyé à Montélimar, il découvre dans la cité montilienne la vie paroissiale, et surtout le ministère d’aumônier de lycée, qu’il qualifie de passionnant et particulier – d’autant que peu après son arrivée les événements de mai 68 éclatent.


L’universitaire


En 1973, l’évêque de Valence, M gr de Cambourg, veut convaincre le père Lemonon de partir pour l’université catholique de Lyon. Réticent à quitter son diocèse, ce dernier hésite. Mais « avec beaucoup de sagesse, explique Jean-Pierre Lemonon, M gr de Cambourg me propose un contrat de deux années, renouvelable à ma convenance » . Là-bas, assistant d’Augustin George, il rencontre les textes anciens, le travail universitaire et surtout prend goût à l’Écriture. Bref, il est séduit. Conquis même, à tel point qu’en 1979 il commence à enseigner la théologie et l’exégèse biblique. Sa carrière universitaire débute alors, et ne s’achèvera qu’en… 2 006 – au cours de cette belle carrière il sera élu doyen de l’université de Lyon et publiera une dizaine d’ouvrages. « J’ai eu comme élèves bon nombre de prêtres du diocèse, commente-t-il, Pierre Charignon ou Guillaume Teissier par exemple, l’ancien et le nouveau vicaire général, mais aussi beaucoup de laïcs » . Jamais toutefois l’université ne lui fit oublier le diocèse valentinois, où il revient chaque fin de semaine, dans sa paroisse de Romans – à noter qu’il enseignera la bible « de façon laïque » à l’université populaire de Romans pendant de nombreuses années.


Bouleversement intellectuel et spirituel


Fin 1975, une bourse de l’académie des inscriptions et belles-lettres pour aller étudier la bible in situ, à Jérusalem, lui est accordée. Il restera un an à l’école biblique de Jérusalem, et publiera une thèse sur Pilate. Mais, durant cette période, le père Lemonon fait une découverte qu’il qualifie d’extraordinaire : le judaïsme vivant – le judaïsme comme source de la foi chrétienne. « Je me plonge alors littéralement dans la tradition juive auprès d’un grand connaisseur, Pierre Lenhardt, et cette plongée nourrit ma foi, change mon regard sur nombre de textes évangéliques. C’est pour moi un véritable bouleversement intellectuel et spirituel » .


Huit années de bonheur à Chabeuil


Sa carrière universitaire achevée, il arrive à Chabeuil en septembre 2007, comme curée modérateur. « J’y retrouve avec beaucoup de plaisir Guillaume Teissier, que j’avais connu à l’université de Lyon. Nous collaborons étroitement sur plusieurs points primordiaux : aider les laïcs à prendre leur place dans la paroisse, œuvrer autour de l’action caritative Chabeuil Aide Partage (CAP), travailler à la formation théologique des paroissiens et surtout mettons en place une collaboration très forte avec l’église protestante unie de France, dont le rôle est très important sur le territoire ».


Rempli de prières


La paroisse Saint-Martin de la Plaine de Valence célébrera le départ du père Lemonon le 13 septembre prochain, en présence de M gr Michel. Mais ne comptons par sur cet infatigable homme de foi pour rester inactif, « Mes six prochains mois seront consacrés à l’écriture d’un ouvrage. Après cela, je suis au service de l’église de Valence, et ne doute pas d’être sollicité ».

Du temps libre ? « J’en aurais sans doute, et bien sûr, il sera rempli de prières » .



Frédéric Coutisson



VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires