CULTURE

• Samedi 26 septembre 2015 à 10h05

Musique, théâtre, trapèze et danse à la ferme

Pascale Guirimand et Maxime Rostaert à la ferme des Rousset et "Sous la falaise".

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pascale Guirimand et Maxime Rostaert à la ferme des Rousset et "Sous la falaise".

Le premier festival « sous la falaise », c’est samedi 26 septembre à Saint-Jean-en-Royans. Une journée originale dans un lieu insolite.


Non loin du pont du tram, au pied de la vertigineuse Combe Laval, la ferme des Roussets se situe au milieu des noyers. Un cadre somptueusement bucolique, approprié pour lancer un premier festival appelé à juste titre « Sous la falaise ». Samedi 26 septembre, habitants du Royans et d’ailleurs, adhérents de l’association Batotopie organisatrice de l’événement ou simples curieux amateurs de culture, sont invités à se rendre à une journée très spéciale. Une journée marquant le premier anniversaire de la renaissance de la ferme par deux maraîchers, un paysan boulanger et un apiculteur, tous jeunes adhérents de l’association Batotopie, structure de loi 1 901 dont le but est de créer à la campagne un lieu d’activités agricoles, écologiques, culturelles et d’éducation populaire.


« Ce festival, c’est un peu, un an après, une façon d’inaugurer la ferme, mais pas seulement », annonce Pascale Guirimand, initiatrice de la programmation. « L’idée est de pérenniser cette journée une fois par an au mois de septembre et donner envie à des gens de divers horizons de découvrir ce qu’est notre projet de vie, aux Roussets ».

Au sein de Batotopie, Nicolas Formet, Nicolas Thouard, Annabel Reynaud, Maxime Rotsaert sont investis en permanence dans la production agricole biologique. Travaillant à l’extérieur à mi-temps et aidant bénévolement aux activités de la ferme sur l’autre mi-temps qui reste, Anne Desplanque et Pascale Guirimand (l’une des fondatrices de Batotopie) se sont plus particulièrement impliquées, bien aidées par les quatre autres, dans l’organisation de la journée et en partenariat avec l’Association de coordination culturelle du Royans (ACCR) qui lance ainsi sa saison par la même occasion.



Balade spectacle


Le festival de samedi prochain commence à 15 h 30 par un accueil à la ferme : une balade spectacle au sein de la propriété. « J’ai invité des artistes pour animer les lieux et créer un mini-circuit sur la ferme, histoire de la faire visiter de manière originale », explique Pascale Guirimand. « Ils ont choisi un endroit qu’ils aiment bien dans la propriété, l’investiront et auront chacun un quart d’heure pour jouer un morceau de musique, puis de théâtre, réciter un conte ou danser, depuis les bâtiments jusqu’aux parcelles de maraîchage ». Un violon enchanteur, des chansons décalées sous les poiriers, de quoi plaire à beaucoup ! À 18 h, la compagnie « Détournement d’elles » d’Aouste-sur-Sye prévoit un solo aérien. « C’est une femme seule sur scène sur un trapèze qui symboliquement développera le thème de prendre des risques, oser en toute liberté », précise Pascale Guirimand. À 19 h, du théâtre musical est proposé par Douche à oreille, un comédien de Mercurol qui offrira un spectacle sur le « sens des mots » : du théâtre musical, poétique et burlesque qui ressemble à un « spectaculaire lavage cérébral » sur la langue française.

«En début de soirée, il sera temps de manger et nous proposerons un buffet de nos produits bios, une pizza de notre paysan boulanger et une soupe au pistou, les fruits seront amenés par l’ACCR », complète Pascale Guirimand.

En soirée, Balani Sound system mettra une ambiance africaine électro, avant une soirée dansante plus classique jusqu’au bout de la nuit.

L’originalité, c’est que la participation à cette journée est libre, qu’elle soit pécuniaire ou sous forme de service rendu. Bien dans l’esprit « alternatif » des gérants de la ferme…



Cyril Lehembre


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article