ÉCONOMIE

• Vendredi 9 octobre 2015 à 10h28

Fondation Rovaltain : une association ancrée dans le territoire

Laurent Monnet, président du Syndicat mixte de l'Ecoparc Rovaltain, Jean-Pierre Cheval, président du groupe Cheval, et Joël Roques, trésorier de la Fondation Rovaltain, signent un nouveau partenariat.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Laurent Monnet, président du Syndicat mixte de l'Ecoparc Rovaltain, Jean-Pierre Cheval, président du groupe Cheval, et Joël Roques, trésorier de la Fondation Rovaltain, signent un nouveau partenariat.

Fruit d’un partenariat entre différents acteurs du territoire, à la fois institutionnels, académiques, scientifiques et économiques, la Fondation Rovaltain a été créée en juillet 2013. Elle est en lien avec le projet initié en 2008 qui consiste à construire sur le territoire Rovaltain un pôle d’excellence en toxicologie environnementale et écotoxicologie avec la création d’une plateforme dédié à l’expérimentation, actuellement en cours de construction (livraison prévue pour mi-2016 pour une mise en route opérationnelle début 2017).


La mission de la Fondation Rovaltain est la production et la diffusion de connaissance sur des sujets à enjeux en matière de protection de la santé et de l’environnement. Pour accomplir cette mission, la Fondation organise et anime des programmes de recherche, mais aussi des événements pour sensibiliser tous les acteurs et porter les connaissances au-delà de la seule sphère scientifique. C’est dans cet objectif que la Fondation Rovaltain propose différents rendez-vous dans les prochaines semaines.


Une diffusion des connaissances pour tous


Elle accueillera d’abord les 13 et 14 octobre, son 2 e colloque scientifique. À cette occasion, une centaine de scientifiques de plusieurs pays viendront échanger des informations mais aussi réfléchir sur des sujets organisationnels, l’objectif étant de favoriser la structuration de la recherche autour du pôle éco-tox.

A l’issue de ce colloque, les 15 et 16 octobre se tiendra la 2 e édition des Journées Franco Tchèques de Biosciences. Objectif : renforcer la coopération internationale et plus concrètement mettre en place des partenariats pérennes pouvant utiliser les capacités expérimentales en cours de déploiement sur Rovaltain.

Enfin, les 26 et 27 novembre, les Journées des Instituts des éléments traces de l’Unesco vont permettre la rencontre de laboratoires travaillant dans le domaine de la toxicologie et de l’écotoxicologie des éléments traces (la Fondation Rovaltain vient d’intégrer ce réseau international).

Ainsi plus de 200 scientifiques vont être accueillis en quelques jours sur le territoire de Rovaltain, contribuant à faire connaître le pôle éco-tox en cours de construction et participant de fait à la visibilité du territoire.

Pour autant, la Fondation Rovaltain en n’oublie pas la sensibilisation d’un public plus large que la seule communauté scientifique, et poursuit la diffusion de connaissances via les « Jeudis de la Fondation Rovaltain » avec des thèmes plus accessibles à tous. Ainsi le 22 octobre à 14 h 30 il sera question de la pollution de l’air intérieur par le radon, le 26 novembre à 14 h 30 de chimie verte (espoirs et limites), et le 17 décembre à 18 h de la santé des abeilles.

Et pour aller encore plus loin dans la diffusion des connaissances sur le territoire, la Fondation travaille à développer des formations. Ainsi une Licence Pro en éco-toxicologie sur Valence est à l’étude, un projet d’école d’été est en réflexion pour l’an prochain, et des pistes sont soulevées dans la formation professionnelle continue. Objectif à terme : développer un réel centre de formation de portée internationale dans le domaine de la santé et de l’environnement sur le territoire.



Un nouveau partenaire


« Nous ne voulons pas nous isoler de ceux qui nous entourent. Nous voulons être un outil compris de tous. Nous ne modifions pas notre raison d’être mais nous décidons d’aller au-delà du simple financement d’appel à projet, et de prendre des initiatives d’axes de recherche compréhensibles par tous. » affirme Joël Roques, trésorier de la Fondation. « Et en plus d’être nous-même promotteur de grands thèmes de recherche, nous nous ouvrons à des partenaires locaux. » poursuit-il pour évoquer le partenariat conclu avec le groupe Cheval, spécialiste des travaux publics.

Un partenaire qui s’engage concrètement puisqu’il proposera des pistes de recherche dans le cadre de son propre métier : « Nos métiers sont impactant sur l’environnement. Nous faisons déjà des efforts mais nous avons besoin de comprendre encore mieux les enjeux liés à l’environnement. » explique Jean-Pierre Cheval, président du groupe. « Nous sommes fiers de rejoindre la Fondation Rovaltain. Nous avons les moyens humains et matériels, la Fondation a les savants pour nous faire progresser. Ensemble nous pouvons anticiper les choses plutôt que de les subir. »



Julie Fournier


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article