SOCIÉTÉ

• Samedi 30 avril 2016 à 9h56

Des tarifs en baisse pour les 4 aires de covoiturage

Laurent Nazzani et Patrick Labaune entourés de Marylène Peyrard, présidente de VRD, d’élus départementaux et du maire de Bourg-lès-Valence Marlène Mourier, sur l’aire de covoiturage de Valence nord qui a connu 25 % d’augmentation entre 2014 et 2015.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Laurent Nazzani et Patrick Labaune entourés de Marylène Peyrard, présidente de VRD, d’élus départementaux et du maire de Bourg-lès-Valence Marlène Mourier, sur l’aire de covoiturage de Valence nord qui a connu 25 % d’augmentation entre 2014 et 2015.

Mises en service en 2011 grâce à un partenariat entre Vinci Autoroutes et les collectivités locales (Départements de la Drôme et de l’Ardèche, Valence Romans Déplacements, intercommunalités et communes), les 4 aires de covoiturages installées aux sorties de l’autoroute A 7 à Valence nord, Tain-l’Hermitage, Loriol et Montélimar sud, connaissent un joli succès affichant une augmentation moyenne de 34 % par an entre 2012 et 2015.


Il faut dire que le covoiturage prend tout son essor et que ces 415 places de parking correspondent à un véritable besoin, notamment auprès des jeunes très adeptes de ce système à la fois écologique et économique. Mais ils ne sont pas les seuls à en voir l’intérêt, les études réalisées montrant que 80 % des stationnés sur ces aires de covoiturage partaient pour des déplacements professionnels, et que la plupart du temps il s’agissait de trajet relativement conséquent, de 122 km en moyenne.


3 jours de stationnement gratuit


Accessibles à leur mise en service uniquement avec un badge de télépéage, ces aires de stationnement peuvent depuis bientôt 2 ans être réglées par carte bancaire, l’objectif étant d’en faciliter l’accès à tous et d’encourager la pratique du covoiturage au plus grand nombre. Toujours dans cette optique, et suite à une sollicitation du président du Conseil départemental de la Drôme Patrick Labaune, Vinci Autoroutes a mis en place depuis début février une nouvelle tarification de ces parkings avec désormais une gratuité qui s’étend jusqu’à 3 jours (contre seulement 24 heures auparavant) permettant ainsi aux covoitureurs qui partent pour le week-end d’en bénéficier et à ceux qui covoiturent pour des raisons professionnelles d’envisager des déplacements plus longs. De la même manière, le déplacement entre 3 et 5 jours est passé de 10 à 5 €. Par contre au-delà de 5 jours, et par jour supplémentaire, le stationnement est facturé 10 €, l’objectif étant d’éviter les voitures « ventouses ».

« L’objectif de cette nouvelle tarification est de rendre ces aires de covoiturage encore plus attractives. Oui cela induit concrètement moins de rentrées d’argent pour nous car moins de véhicules sur nos autoroutes, mais nous ne voyons pas les choses ainsi. Le covoiturage est une pratique de jeunes mais les jeunes sont l’avenir et nous devons intégrer ce nouveau mode de déplacement qui est amené à devenir une habitude. En tant qu’infrastructure de transport, Vinci Autoroutes se doit d’accompagner ce mouvement » explique Laurent Nazzani, chef du service exploitation et sécurité ASF.


Julie Fournier


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article