CULTURE

• Dimanche 22 mai 2016 à 9h37

« Jazz à Vienne », acteur incontournable pour promouvoir et développer le jazz

Randy Weston.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Randy Weston.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Buddy Guy, un des plus grands guitaristes.

Au début de l’été, Vienne fête toute la richesse de la musique de jazz, musique de partage, de rencontres et de métissage, sur les pierres chaudes du Théâtre Antique.

Cette 36 e édition, du 28 juin au 15 juillet 2016, respecte les fondements qui ont fait le succès de « Jazz à Vienne », tout en continuant à mélanger toujours plus, les genres, les styles et les générations. En 2015, franchissant pour la première fois la barre des 200 000 festivaliers, « Jazz à Vienne » confirme sa place de premier festival de musique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de 4 e festival de musique en France, avec des tarifs accessibles et 3 jours supplémentaires avec une offre pleine pour l’ensemble de ces jours.

Cette année encore, « Jazz à Vienne » accueille les plus grands noms du jazz ainsi que les talents prometteurs de la nouvelle génération. C’est aussi une offre gratuite qui a séduit plus de 130 000 festivaliers en 2015, grâce aux concerts en accès libre, sur les scènes, les terrasses de bars et restaurants ou dans les communes de ViennAgglo avec Caravan’Jazz. C’est notamment le cas de la journée du dimanche 3 juillet dans les rues de Vienne, organisée en étroite collaboration avec le Rhino Jazz(s) qui mêlera danses et musiques, du lindy-hop à la salsa, en passant par les sonorités africaines et caribéennes. Cette journée dévoilera en avant-première le défilé de la Biennale de la danse. Sur 190 artistes en scène gratuite, 145 sont issus de la région. Conférences, expositions, lectures, ateliers, littérature du cinéma, sont proposés parallèlement à cette programmation exceptionnelle, très influencée cette année par les « cordes » vocales et guitares. Des hommages seront rendus à deux grands musiciens qui ont marqué l’histoire de la musique, Chet Baker, trompettiste chanteur des années 1950, mercredi 29 juin et Django Reinhardt, mercredi 6 juillet. L’anniversaire de deux grands noms du Jazz sera à l’honneur : pour leurs 75 et 90 ans, Chick Corea, pianiste influencé par la musique classique lundi 11 juillet et Randy Weston lundi 4 juillet. Carte blanche sera donnée à Ibrahim Maalouf qui revient au Festival le mardi 28 juin, pour la 5 e année consécutive, accompagné par la maîtrise de Radio France et 75 enfants autour de l’improvisation, avec une 1re partie acoustique et une 2 e électrique.



Des grands seront sur scène


Les scènes de Cybèle proposent un programme composé de la nouvelle génération, tous les jours à partir de 12 h 30 : finalistes du tremplin national ReZZo Focal Jazz à Vienne, de la scène régionale et nationale, de concerts de restitution de l’Académie et de big bangs nationaux et internationaux. La scène du JazzMix disparaît dans sa forme originelle pour resurgir sur la forme d’une programmation sur deux jours, les 14 et 15 juillet sur la scène de Cybèle.

Caravan Palace, grands admirateurs de Django Reinhardt, fan de musiques électroniques, de jazz et de musiques gitanes, sera à Vienne pour la première fois, ainsi que la formation Pink Martini, le 30 juin. Rock star dans son pays d’Europe centrale et 1 er ambassadeur en Occident des musiques balkaniques, Goran Brekovic sera sur scène le 1 er juillet, suivi au club de minuit par le compositeur et musicien charismatique Sanseverino. De la musique funk sera au programme le 2 juillet avec Chic Featuring Nile Rodgers et le jeune et talentueux Jacob Collier, l’un des plus jeunes musiciens populaires les plus doués de sa génération. Création unique pour le festival, la rencontre avec le pianiste et compositeur Randy Weston, l’un des derniers géants du jazz moderne, avec 3 comparses Cheick Tidiane Seck, Ablaye Cissoko et Mohamed Abozekry, programmée le 4 juillet, sera suivie par la prestation jazz influencée par le gospel de Lisa Simone, déjà venue en 2009. La pianiste canadienne Diana Krall est de retour et sera présente mardi 5 juillet, suivie par la voix souple, corrodée par le blues d’Hugh Coltman, au club de minuit. Un grand événement, jeudi 7 juillet, avec la venue de John McLaughlin et The 4th dimension, un musicien qui compte beaucoup pour l’histoire de la musique, un guitariste indispensable dans la scène du jazz Rock et le trio Scofield, Meldhau et Guiliana, au club de minuit. Vendredi 8 juillet sera un plateau 100 % féminin avec Beth Hart et Imelda May, seule date où elle est présente, en France. La folk soul gracile de la franco-israélienne, Yael Naim, charmera le Théâtre Antique samedi 9 juillet. Gregory Porter, baryton de près de deux mètres originaire de Sacramento et l’un des plus grands chanteurs gospel soul de sa génération présentera sans doute son nouvel album, le 11 juillet. L’auteur-compositeur interprète Seal sera à Vienne mardi 12 juillet précédant Cécile McLorin Salvant au club de minuit. Le festival continuera le 13 juillet avec la nuit de tous les jazz. Six groupes se succéderont : Robin Mckelle, The J.B.S Original, James Brown Band, Faada Freddy, Kamasi Washington et Cory Henry. Buddy Guy, un des plus grands guitaristes, clôturera cette 36 e édition, avec Shakura S’Aida et Selwyn Birchwood, le 15 juillet.



Nelly Zeller (CLP)


Plus de détails sur www.jazzavienne.com.



VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article