SOCIÉTÉ

• Mardi 14 juin 2016 à 9h29

L’Apajh est au service des personnes en situation de handicap

Patrick Labaune a annoncé la construction d'une structure pour personnes handicapées vieillissantes à Livron.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Patrick Labaune a annoncé la construction d'une structure pour personnes handicapées vieillissantes à Livron.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    pour Chantal Beguin " à plusieurs on va moins vite, mais on va plus loin"

L’assemblée générale de l’association pour les adultes et jeunes handicapés (APAJH) s’est tenue à la Cartoucherie à Bourg-les-Valence, en présence de la présidente Chantal Béguin, du directeur Denis Redivo, de Patrick Labaume, président du conseil départemental, Michèle Rivasi, députée européenne et des élues de Valence, Véronique Pugeat et Lorette Normand.


Pour mieux visualiser l’Apajh, Chantal Beguin, l’a présentée comme un arbre « avec ses racines, que sont les enfants, adolescents et adultes porteurs d’un handicap reconnu. Ils sont notre sève nourricière, notre boussole, notre humanité complète. De cette sève, de ces racines, émerge un tronc, structure de notre association ». Puis viennent les branches avec la branche militante de Apajh qui ouvre sur des nouvelles branches pour répondre aux besoins existants ou à naître.

Avec un nombre d’adhérents croissant, 162 en fin 2015, l’Apajh est au service des familles et des personnes en situation de handicap. Cette évolution est le fruit de la dynamique engagée, avec une vie militante de plus en plus active, et des adhérents investis dans des missions de représentations. Les activités de l’Apajh sont de véritables lieux de rencontres et d’échanges. La vie des sections locales se poursuit, à Crest, Montélimar et désormais Dieulefit.



Un projet pour les personnes handicapées vieillissantes


Dans le rapport d’activité, extrêmement fourni, il a été rappelé que l’Apajh de la Drôme a participé, à Paris, à l’adoption de la charte pour l’accessibilité universelle, qui est moyen de réalisation de l’inclusion : « il faut en finir avec le stéréotype réduisant l’accessibilité au seul handicap moteur, au simple cadre architectural, ainsi qu’à la seule chaîne des déplacements. Il est temps de voir au-delà, pour ne plus exclure personne » a souligné la présidente. Et justement pour que cette accessibilité soit une réalité, l’Apajh s’est concrètement engagée dans plusieurs domaines : la culture, avec art et musique, le sport, l’accès à l’emploi, l’inclusion de la petite enfance. « Des actions qui furent toutes de belles réussites » a rajouté Chantal Beguin. Auprès du Conseil départemental, l’Apajh est intervenue, entre autres, sur les dossiers de l’organisation de la mise en place des transports scolaires, suite à la mise en place des Tap’s, au développement de réponses innovantes pour l’hébergement et pour les personnes handicapées vieillissantes. Ce qui a permis à Patrick Labaune d’annoncer la construction d’une structure pour les personnes handicapées vieillissantes sur la commune de Livron « début des travaux, 2 017 pour finaliser le projet en 2018. Nous sommes en discussion avec l’ARS pour que ça se passe au mieux. Ce sera une première dans la Drôme. Notre objectif est d’en faire quatre » a fait remarquer Patrick Labaune. Chantal Béguin a exposé le constat du nombre croissant des familles sans solution : « Notre priorité n’est-elle pas de lutter contre le déficit d’accueil pour les personnes porteuses d’un handicap, avant de combler le déficit budgétaire de notre pays ? », tout en s’appuyant sur cette maxime : « Chacun sur cette terre a sa place, pourvu qu’on la lui donne et que nul ne la lui vole ». C’est justement ce à quoi s’emploie l’Apajh : montrer à ces personnes leur place de plein droit.



Dominique Guilloud-Tanis (CLP)



VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

L’Apajh est au service des personnes en situation de handicap 2.353

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article