SOCIÉTÉ

• Mercredi 6 juillet 2016 à 9h33

L’Adapei souffre d’un manque de places en foyers de vie

On reconnaitra Katia Darmlingon, Jean-Pierre Cabibbo,Michel Goudard, Olga Lindo, Muriel Taille,Chantal Tron, Sylvie Matarazzo, Pascal Pani, Pascal Vesse, Christine Siméoni aux côtés d'Olivier Besson, directeur de l'Esat de Saint Vallier, Philippe Bocher, directeur de l'Esat de Pierrelatte, Christian Mader, directeur de l'Esat de Romans et Jean-Luc Chorier avec les médailles. 7 personnes de l’Adapei de Pierrelatte et 2 de l’Adapei de Romans ont reçu la médaille d’or pour 35 ans de travail. Et une personne de l’Adapéi de Romans a reçu la médaille grand or pour 40 ans de travail.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    On reconnaitra Katia Darmlingon, Jean-Pierre Cabibbo,Michel Goudard, Olga Lindo, Muriel Taille,Chantal Tron, Sylvie Matarazzo, Pascal Pani, Pascal Vesse, Christine Siméoni aux côtés d'Olivier Besson, directeur de l'Esat de Saint Vallier, Philippe Bocher, directeur de l'Esat de Pierrelatte, Christian Mader, directeur de l'Esat de Romans et Jean-Luc Chorier avec les médailles. 7 personnes de l’Adapei de Pierrelatte et 2 de l’Adapei de Romans ont reçu la médaille d’or pour 35 ans de travail. Et une personne de l’Adapéi de Romans a reçu la médaille grand or pour 40 ans de travail.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Banderole qui reprend le nombre de personnes en liste d'attente.

L’assemblée générale de l’Adapei de la Drôme (Association départementale des amis et parents de personnes handicapées intellectuelles) reconnue d’utilité publique, se tenait au parc des expositions à Valence, en présence de Patrick Labaune, président du conseil départemental, Olivier Dugand et Jean-Luc Chorier, respectivement directeur général et président de l’Adapei de la Drôme, les présidents des secteurs concernés, élus, membres de l’UDAF, adhérents, bénévoles et amis de l’association, accueillis par Paul Marminon, président du secteur de Valence.


Présenté par Patrick Eymard, 1er vice-président de l’Adapei de la Drôme, le rapport d’activité de l’année 2015 fait état, entre autres, des rencontres et échanges novateurs dans les différents établissements drômois ainsi que de nombreux élans de solidarité et dons financiers ou matériels qui ont permis d’améliorer la vie des résidents. Mais à l’heure du bilan annuel, l’un des plus gros dossiers de 2015 encore non résolu, est celui du manque de places en foyers de vie pour les personnes vieillissantes handicapées intellectuelles. Les foyers de vie ne sont pas adaptés pour accompagner le vieillissement et les handicaps liés à l’avancée en âge et les Ehpad ne sont pas qualifiés pour accompagner le handicap intellectuel.


537 personnes en liste d’attente


537 personnes sont en liste d’attente pour les établissements de l’Adapei de la Drôme dont 274 personnes en attente d’une place d’hébergement. 130 ouvriers handicapés intellectuels attendent une place en ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) et 133 enfants grandissent loin des IME, établissements qui pourraient avec plus de moyens, les aider à développer leurs capacités malgré les handicaps intellectuels et parfois physiques dont ils sont porteurs comme les troubles psychiques ou de TSA (troubles du spectre autistique). Des unités pour personnes vieillissantes et retraitées permettraient d’offrir aux aînés, un accueil adapté à leurs besoins spécifiques, tout en libérant des places en foyers de vie pour les jeunes.

L’assemblée générale a été l’occasion pour les parents, familles et amis qui composent l’Adapei, de rappeler les problèmes qu’ils rencontrent, aux élus et aux décideurs mais aussi les bonnes nouvelles. En 2015, 6 personnes ont emménagé dans la nouvelle unité de Saint-Marcel-les-Valence, destinée à l’accueil de personnes handicapées retraitées. De nouveaux bâtiments sont en cours de construction pour accueillir les résidents du foyer de vie de Claveyson et le permis de construire de l’Internat de Pierrelatte est accepté. Avec un budget annuel de fonctionnement de 43 M€ pour 1 350 personnes accueillies, 40 établissements et services et 850 salariés, l’équilibre a été respecté en 2015 mais sans engagement des financeurs pour les années futures le bilan financier reste précaire.



7 défis majeurs à relever


Cette assemblée générale a permis à Jean-Luc Chorier de présenter le projet associatif global 2017-2022, contenant 7 défis majeurs qui constitueront la feuille de route de l’association et de ses établissements : affirmer son identité d’association familiale connue et reconnue au niveau local, départemental, régional et national mais aussi d’association innovante inscrite dans son environnement et dans une stratégie prospective au service de la personne. Les défis concernent aussi la personne handicapée, un citoyen acteur de son parcours, une réponse adaptée au plus près des attentes et des besoins de la personne pour son bien-être, une association qui reconnaît et positionne les professionnels comme des acteurs à part entière dans leur champ de compétence, au service des personnes accueillies dans le cadre du projet associatif. Sans oublier, une association proche des personnes et en accompagnement des familles et une association militante, fédératrice et connectée à son temps.

De la rencontre avec les nouveaux élus du conseil départemental de la Drôme et de son président Patrick Labaune « qui a affirmé son désir de faire du handicap, la préoccupation majeure de son mandat », est né un espoir de réalisations nouvelles. C’est ainsi qu’il évoquait, lors de cette assemblée générale, l’ouverture pour l’Adapei de Pierrelatte, d’un foyer pour personnes vieillissantes. Après celui de Livron qui sera géré par l’Association pour adultes et jeunes handicapés, 4 foyers nouveaux devraient être construits.



N. Zeller (CLP)


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article