SOCIÉTÉ

• Vendredi 15 juillet 2016 à 14h51

Deux équipements structurants à venir sur Valence

Bowling et centre des congrès vont disparaître à l'Epervière pour laisser place au centre aqualudique.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Bowling et centre des congrès vont disparaître à l'Epervière pour laisser place au centre aqualudique.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Bien que vieillissant et plus vraiment séduisant, le parc des expositions de Valence fait toujours l’objet de beaucoup de demandes. « Bien situé à un carrefour géographique de la vallée du Rhône, à proximité d’une hôtellerie et de restaurants de qualité, ce site a tout pour plaire. » assure Nicolas Daragon qui attend les propositions des concessionnaires pour le Palais des Congrès qui prendra place sur ce site.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Sur le projet du Palais des Congrès, les élus ne se disent pas fermés à des activités complémentaires tel des logements ou des commerces sur ce tènement : « nous verrons ce que proposeront les candidats. »

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Ce sont deux engagements de campagne de Nicolas Daragon. Deux projets d’envergure chiffrés à quelques millions d’euros dont les travaux débuteront en 2018. Mais pour l’heure ce sont les appels à projet qui ont été lancés la semaine dernière pour le centre aqualudique de l’Épervière et le Palais des congrès de Valence. Présentation de ces deux équipements structurants portés par la communauté d’agglomération.


Le nouveau visage du site de l’Épervière, inauguré il y a quelques jours, semble plaire aux Valentinois. Et si pour l’heure seule la partie côté Rhône a été aménagée, le maire Nicolas Daragon évoque depuis le début du réaménagement du site le projet d’un centre aqualudique en lieu et place du bowling et du centre des congrès, à savoir sur la partie située entre le tout nouveau parc boisé et l’avenue Hugo – Provence.


« Un équipement qui rentre dans le plan piscine porté par l’agglomération » précise Patrick Prélon, vice-président sport de Valence Romans sud Rhône-Alpes. Un programme de 41 M€ investis d’ici 2020 pour d’une part permettre à tous les élèves des écoles primaires de l’agglo d’apprendre à nager, et d’autre part pour restructurer l’offre des piscines couvertes sur le territoire et compléter l’offre actuelle. C’est dans ce cadre que la piscine Caneton de Romans-sur-Isère sera restructurée, qu’une piscine couverte sera construite à Portes-lès-Valence, et donc que sera réalisé un centre aqualudique à Valence.


La concession comme mode d’exploitation


Lors du dernier conseil communautaire, l’appel à projets a été lancé pour cet équipement et c’est le mode de la concession qui a été retenu. Autrement dit celui qui construit et aussi celui qui exploitera le lieu, et ce durant 20 ou 25 ans, la durée de la concession n’étant pas encore actée.

Difficile donc de dire aujourd’hui précisément comment sera ce centre aqualudique puisque chaque candidat devrait apporter sa propre vision du projet. Pour autant la communauté d’agglomération a quelques « exigences » auxquelles le concessionnaire devra répondre. Entre autre prévoir un minimum de 700 m 2 de bassins couverts et/ou découverts. Par ailleurs, ce centre devra être ouvert tous les jours au public, à raison de 30 heures au moins en période scolaire et d’au moins 50 heures en période estivale. Et 3 créneaux horaires de 40 à 45 minutes par matinée, du lundi au vendredi, devront être réservés aux écoles primaires des communes de l’agglo.



Livraison pour l’été 2019


Côté tarifs, l’objectif est de s’aligner sur ceux de Diabolo, le centre aquatique de Bourg-de-Péage, soit une entrée à 4,70 € pour les adultes et à 3,60 € pour les enfants de 3 à 15 ans (gratuit pour les moins de 3 ans). Une différenciation tarifaire est envisagée pour les personnes résidant hors agglo.

« Cet équipement majeur à rayonnement intercommunal répondra à notre objectif d’apprentissage de la natation pour les plus jeunes, mais il devra aussi être un lieu adapté aux usagers qui pratiquent la nage en ligne comme sport loisir, aux baigneurs à la recherche de pratiques ludiques et de détente en famille, et un point attractif pour les touristes de passage sur notre territoire » déclare Nicolas Daragon, maire et président de Valence Romans sud Rhône-Alpes, qui précise que l’agglomération apportera sur ce projet une subvention d’investissement de 7 M€ minimum, et versera chaque année une contribution financière forfaitaire afin de compenser les contraintes de fonctionnement et de service public imposées au délégataire.

Le lancement des travaux est programmé pour début 2018, pour une livraison de l’équipement à horizon été 2019. Un équipement que Nicolas Daragon pourrait donc inaugurer avant la fin de son mandat si tout se passe bien…



Un Palais des congrès pour 2021


Il n’en sera pas de même pour le futur Palais des congrès, destiné à remplacer le parc des expositions de Valence devenu obsolète. Il faut dire que le chantier n’est pas le même et qu’on parle ici de 30 mois de travaux. Le mode de gestion retenu par contre est le même que pour le centre aqualudique, à savoir une délégation de service public de type concessive.

L’appel à projet a également été lancé lors du dernier conseil d’agglo, et là aussi des exigences sont demandées au futur concessionnaire. Notamment en termes de conception, l’agglo souhaitant un bâtiment modulaire et évolutif en fonction des manifestations. « Un équipement trois en un avec une salle d’exposition de 8 000 m 2 couvert qui pourra accueillir 100 % des événements qui se déroulent sur le parc des expos aujourd’hui, un congrès pour accueillir près de 600 personnes, et une salle de spectacle, qui manque aujourd’hui à Valence, de 2 000 places assises » explique Jacques Bonnemayre, vice-président de l’agglo chargé du développement économique.



En lieu et place du parc des expos


Un temps imaginé en périphérie de Valence, c’est finalement bien en lieu et place de l’actuel parc des expos, en plein centre-ville, que cet équipement sera réalisé, sur l’emprise totale du tènement. « C’est une évidence de redynamiser ce secteur, et de maintenir une activité avec les commerces, les hôtels et les restaurants » poursuit Jacques Bonnemayre qui convient que ce choix posera quelques problèmes durant la période des travaux pour les manifestations qui se déroulent au parc des expos : « nous envisageons une structure temporaire pour les événements les plus importants, en restant sur ce même périmètre » promet l’élu.

Les travaux devraient débuter fin 2018 par la démolition de l’ensemble des bâtiments actuels. « Aujourd’hui le parc des expos, en plus d’être vieillissant, est très mal organisé. Là on va construire quelque chose de plus cohérent, de plus fonctionnel et sans forcément prendre plus de place avec donc un espace de stationnement libre équivalent à aujourd’hui et une partie payante pour le Palais des congrès. » précise le maire et président de l’agglo qui n’annonce pas de financement précis pour ce projet : « on a une enveloppe de 50 M€ pour le Palais de la foire de Romans et pour ce Palais des congrès de Valence. C’est donc à voir avec les propositions que nous ferons les candidats à la concession, fixée pour une durée de 20 à 25 ans, là aussi à définir avec le concessionnaire. »



Julie Sanchez


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article