ENVIRONNEMENT

• Lundi 10 octobre 2016 à 9h55

La prime Air Bois est lancée par l’agglomération

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Selon l’Agence régionale de santé (ARS), plus de 90 % de la population de l’agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes est soumise à des niveaux supérieurs de pollution de l’air à la valeur recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les particules les plus fines et les plus redoutables causés par les chauffages au bois des particuliers est en grande partie responsable de cette pollution (45 % contre 26 % pour les transports publics). Maladies respiratoires et cardiaques peuvent prospérer dans un cadre au fil du temps. C’est pourquoi la communauté d’agglomération a décidé de s’attaquer au problème en lançant la semaine dernière dans les locaux de sa structure à Romans, la prime Air Bois présentée par Pascal Pertusa, vice-président en charge de l’habitat. Il s’agit d’une aide accordée lors du remplacement, par une installation performante, des appareils de chauffage au bois datant d’avant 2002 : cheminées, inserts bois, poêles à bois bûches ou granulés, fourneaux bouilleurs, chaudières au bois manuelles ou automatiques, bûches ou granulés. L’agglomération accorde des aides selon trois formules : 1 000 euros pour l’installation d’un insert ou poêle à bois, 1 000 euros pour un insert à gaz et 3 000 euros pour l’installation d’une chaudière à bois. Ce sont des aides cumulables avec le crédit d’impôt, la TVA à taux réduit et l’Eco prêt à taux zéro. Pour bénéficier de ce dispositif, il faut être propriétaire d’un logement situé sur le territoire de la communauté d’agglomération, achevé depuis plus de deux ans et utilisant un foyer ouvert ou un appareil de chauffage au bois datant d’avant 2002. Aucune condition de ressources n’est requise pour l’attribution de ces aides.


P.DJ (CLP)


Plus de renseignements sur le site : www.renov-habitat-durable.fr


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

2 commentaires

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Je croyais que le bois dégageait beaucoup de Co2 ?

    • Administrateur

      Bonjour,
      Le sujet, ce sont plutôt les particules fines dégagées par les vieux chauffages au bois, les progrès techniques permettent de limiter l’émission ces particules si l’on utilise des systèmes de chauffage récents, et le plan propose donc des aides pour remplacer les anciens systèmes par de nouveaux systèmes plus performants. (c’est un peu comme dans l’automobile où il existe des aides pour les véhicules électriques, l’avantage n’étant pas tant le bilan CO2 – le bilan carbone d’une voiture électrique neuve par rapport à l’utilisation d’une ancienne voiture n’étant pas si évident – que la diminution de la pollution de l’air).
      Par ailleurs, le bois émet du CO2 lorsqu’on le brûle bien sûr, mais aussi en mourant “naturellement”. l’important est qu’il s’agit d’une ressource renouvelable (si elle est gérée correctement).