ÉCONOMIE

• Lundi 24 octobre 2016 à 8h52

Encore une belle saison pour le Palais idéal

Le palais vu du ciel - photo : Collection Palais Idéal Emmanuel Georges.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le palais vu du ciel - photo : Collection Palais Idéal Emmanuel Georges.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Des restauration régulière permettent le maintien en état du palais - Photo : Collection Palais Idéal Emmanuel Georges.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les mystérieuses boites aux lettres de Florent Chopin débarquent au palais idéal.

La saison 2016, qui n’est pas encore achevée, s’avère être une bonne année en termes de fréquentation pour le Palais Idéal du facteur Cheval à Hauterives. L’été très beau a permis de rattraper un printemps pluvieux.


Depuis trois, quatre ans, les saisons sont similaires avec un nombre d’entrée autour de 165 000 visiteurs au Palais Idéal du facteur Cheval à Hauterives. «  Ce qui est nouveau, explique Marie-José Georges, la directrice, c’est l’engouement du public pour ce qui est insolite. » Les émissions de télévision orientent souvent leur sujet sur le côté unique des lieux dont elles parlent. Ce n’est pas la grandeur du site qui compte mais son originalité, et effectivement, le Palais Idéal est absolument unique au monde. Et, c’est le public surpris, ébahi, dans 80 % des visites, qui est le meilleur prescripteur du lieu. Les visiteurs s’attachent à la performance physique et architecturale mais depuis quelque temps aussi à la performance artistique. Le musée a permis cette ouverture d’esprit en donnant les clés de lecture du Palais. Là, les visiteurs constatent que Picasso, Eluard s’en sont inspiré, ce qui leur parle.


Une étape dans un parcours touristique


Le panneau d’autoroute, tout comme les passages télévisés, ne sont pas sans importance. Les vacanciers peuvent se détourner une journée pour faire la visite. D’autres viennent de loin et passent simplement une nuit à l’hôtel. Les grandes expositions, comme celle consacrée à l’artiste Ben cet été, amènent un autre public. Le plus souvent, les visiteurs viennent au Palais et découvrent qu’il y a l’exposition. Mais une autre partie vient pour l’exposition et se décide sur place à découvrir le Palais. « Pour certains c’est un rêve, un fantasme, c’était le cas pour moi » poursuit Marie-José Georges.

Les visiteurs viennent à 80 % des Rhône-Alpes. Parmi ceux qui viennent de plus loin, la moitié est de Belgique, Hollande et Suisse. Cependant, il y a une augmentation du nombre de visiteurs venus de plus loin encore avec des touristes russes, chinois, japonais. Et, pour eux s’ils s’arrêtent une journée à Hauterives dans leur découverte de la France c’est bien parce que le Palais est unique, qu’ils ne peuvent voir ça nulle part ailleurs. D’ailleurs, Thierry Gralliat, gérant de l’hôtel le Relais, l’unique établissement d’Hauterives confirme que « les gens viennent, mangent, visitent, dorment et repartent » . Pour lui il est évident qu’une bonne partie de sa clientèle vient exprès pour le Palais même s’il accueille aussi des personnes en transit et des commerciaux.



Une visibilité accrue


Des projets sont en gestation pour améliorer encore les conditions de visite du Palais Idéal, notamment un développement de nouvelles formules de visites guidées pour les groupes, des ateliers enfants, des temps de contes ou le développement des résidences d’artistes. Un travail va être mené pour coller au plus près des normes muséographiques tandis qu’une réflexion est menée autour de la rénovation possible du château en vue de l’accueil d’exposition tout au long de l’année. Concernant le bâtiment, le gros chantier de l’année à venir portera sur la restructuration de la terrasse.

Par ailleurs, le film biopic de la vie de Ferdinand Cheval, réalisé par Nils Tavernier, est en cours de réalisation, alors qu’un tournage pour la BBC, société de production radio-télévisée britannique, est annoncé pour le début de l’année 2017 ainsi qu’un autre dans les mois qui viennent. Nul doute que l’on verra encore souvent le Palais sur le petit écran avant de le voir au cinéma.

Cette notoriété du Palais Idéal, indissociable de celle d’Hauterives, a permis qu’en juillet 2016, le Tour de France passe par la commune, avec en parallèle un reportage sur France 2 en plein après-midi. Et, parce que c’est bien le caractère insolite du lieu que l’équipe du Palais s’évertue à mettre en avant, celui-ci est répertorié dans un petit livret intitulé Itinéraire d’Art singulier en France. Vingt-huit monuments ou maison pas comme les autres y figurent, de quoi alimenter la curiosité des amateurs d’étranges et belles choses. Le Palais Idéal reste l’atout touristique du nord Drôme. Beaucoup viennent parce qu’ils ont entendu parler du Palais et qu’à partir de la programmation de cette visite, ils vont profiter de leur présence pour découvrir le charme d’une campagne bien ensoleillée.


C.C. (CLP)

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Florent Chopin exprime son « art des boîtes » au Palais Idéal du 15 octobre au 14 janvier. Il présente ses nouvelles œuvres, résultats de mélanges de supports et de techniques éclectiques. Des boîtes habitées de mots, d’oiseaux rares et autres figures surprenantes. La métaphore de la boîte, chère à Pierre Rabhi, devient une réalité avec Florent Chopin. Dans le langage contemporain tout se tient dans la boîte : on va en boîte au travail, au lycée, pour les loisirs et finit dans la boîte. Mais Florent Chopin fabrique et remplit ses boîtes aux lettres géantes et pléthoriques. Lors du vernissage de l’exposition, le président de l’association des « boîtes aux lettres » du village de Saint-Martin-d’Abbat dans le Loiret, était présent pour accompagner l’artiste. Il a redit tout le bénéfice pour le lien social et l’identité culturelle de son village qu’a constitué la confection de 200 boîtes aux lettres « labellisées » par les habitants. Le président d’Eovi a redit tout le bonheur qu’il a eu à soutenir ce projet d’exposition ingénieuse, rappelant que « Florent est né poète et dès son adolescence ». Ce dernier est publié dans de nombreuses revues, liées au surréalisme en particulier. On ne s’étonnera pas que l’artiste suive, avec succès, un cursus en sciences sociales, tout en participant activement aux cours de l’école des beaux-arts de Caen. Avec Florent Brunet, maire de la commune, Emmanuelle Anthoine, conseillère départementale, l’ensemble des élus voit dans cette exposition la préfiguration d’initiatives citoyennes comme la fabrication de boîtes aux lettres ou l’écriture de lettres « recommandables ». JDC (CLP)

2 commentaires

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Bonjour,
    oui je confirme, belle affluence au palais, un bienfait pour le commerce local. Pour les touristes et les habitants désirant vivre en faisant moins de déchets, à Hauterives 26390, un magasin indépendant “Le Panier du Facteur”, a décidé d’offrir un nouveau service qui devrait vous ravir : des produits en vrac sans emballage, = mais ça veut dire quoi ??
    Vous choisissez les produits selon la quantité qui vous convient, vous venez avec vos contenants, nous tarons la balance du poids du contenant (vous ne payez pas le poids de l’emballage).
    Vous pourrez trouver les produits suivants :
    Légumes secs tels que : des lentilles vertes et lentilles blondes Françaises, des haricots rouges, des lingots blancs, des pois chiches d’Import, des pois cassés vert Français, de la semoule de blé Française, du Boulgour ainsi que des fèves Françaises et un mélange salade,
    Riz et Pâtes : Long grain étuvé, Basmati très long grain, des coquillettes, des farfalles, des macaronis et des tortis,
    Fruits secs : des noisettes décortiquées, des cerneau de noix, des amandes décortiquées
    Le sucré : des cacahuètes sucrées enrobées, des pralines entières Saint Genis, des arachides coques (Cacahuètes entières),
    Les gâteaux : des madeleine en portion individuelle Le Ster, des madeleines pépites chocolat Le Ster,
    Vous trouverez également des fruits et légumes en vrac (aucun emballage ou de quantité obligatoire) en majorité de producteurs locaux et Français, le tout en emballage papier,
    mais aussi des fromages du Vercors et de Savoie à la coupe ainsi que des fromages de producteurs locaux (au lait de vaches et chèvres),
    avec également de la charcuterie à la coupe (Jambon blanc et sec, terrines, Rosette,…),
    Bon appétit et à bientôt, === Merci de PARTAGER
    Le Panier du Facteur 1 rue André Malraux 26390 HAUTERIVES
    http://www.lepanierdufacteur.com

  • Du nouveau du Ministère de la Culture et de la Communication sur Coco peintre du facteur Cheval
    Un document PDF découvert sur le net émanant du Ministère de la Culture et de la Communication AAP-2005-MOU témoigne officiellement de l’exposition à Hauterives de Coco peintre du facteur Cheval . On trouve ce texte à la page 140 et des illustrations en annexes de la page 226 à 229.
    Mais, la municipalité ne s’arrête pas là. En 1987, c’est à son initiative et dans ses locaux qu’a lieu l’exposition « La couleur en plus ». Une artiste drômoise autodidacte, connue sous le nom de « Coco », réalise une trentaine de tableaux, véritable réinterprétation polychromique des images les plus connues du Palais Idéal et de son auteur, largement diffusées par l’ouvrage de Jean-Pierre Jouve, Claude et Clovis Prévost : les portraits les plus connus du facteur, au fil des décennies, le facteur posant en majesté avec sa fille et son épouse, le facteur avec son fils devant le Palais, le facteur avec sa brouette, le facteur
    construisant son Palais mais aussi le célèbre portrait de Malraux, la cigarette entre les doigts,celui du barde alpin, Emile Roux Parassac ainsi qu’une scène bien moins connue pour ne pas dire inventée pour la circonstance, des touristes venant admirer le Palais. Que dit cette exposition sinon l’histoire longue du lieu, depuis sa construction jusqu’à l’objet d’admiration,et plus encore sa transformation, du « labeur » obstiné d’un homme à l’objet d’admiration ?
    Elle fera l’objet d’un accompagnement médiatique conséquent. Une vingtaine d’articles lui sera consacrée dans la presse locale. Prenant à bras le corps ce saisissant retour en grâce du facteur, le Conseil général de la Drôme fait de cette exposition la couverture de son journal d’information de juin 1987. (Annexe 1.15) «
    Ce document en souvenir de l expositions de 1987 de Coco et en 2000 au palais Idéal et au Grand Serre au Marché des Arts singuliers .
    Dommage que la direction du Palais Idéal oublie de citer les “artistes invités” ayant rendu Hommage au Facteur, sur le Site Officiel du Palais Idéal actuel avant 2003 .
    Pourtant l’expo de Coco en 1987 avait largement contribué à la Communication et fréquentation du Palais car en fait c’est la préoccupation essentielle que révèle l’article de Drôme Hebdo .fr
    arimaj a financé les affiches et les cartes postales qui furent largement diffusées et même vendues au magasin du Palais idéal . Le portrait couleur du facteur par Coco a eu un impact important dans la presse nationale et auprès des acquéreurs en provenance de divers pays européens jusqu’en 2000 .
    le 13 juin 2017 fêtait le trentième anniversaire du vernissage de Coco peintre du facteur Cheval.à Hauterives.
    L’exposition constituée d’une trentaine d’Huiles sur toiles de facture naïve représente une Collection unique et singulière que l’on peut visualiser sur le Net en tapant Coco peintre du facteur cheval.