SOCIÉTÉ

• Mardi 29 novembre 2016 à 9h42

Enfin un Observatoire départemental de la protection de l’enfance dans la Drôme

Patrick Labaune, le préfet Eric Spitz, Thierry Ghera, président du Tribunal de Grande Instance, et Alex Perrin, Procureur de la République du TGI de Valence, entourés de l’ensemble des partenaires signataires du protocole constitutif de l’Observatoire départemental de la Protection de l’Enfance.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Patrick Labaune, le préfet Eric Spitz, Thierry Ghera, président du Tribunal de Grande Instance, et Alex Perrin, Procureur de la République du TGI de Valence, entourés de l’ensemble des partenaires signataires du protocole constitutif de l’Observatoire départemental de la Protection de l’Enfance.

Voilà 9 ans déjà que l’État a prévu, via la loi du 5 mars 2007, la création d’un Observatoire de la protection de l’enfance dans chaque département. Si la Drôme est en avance sur certains sujets, il faut bien reconnaître que sur celui-là, elle ne figurait pas parmi les bons élèves puisqu’elle n’avait toujours pas créé cet Observatoire et était l’un des derniers départements français à ne pas en être encore pourvu.


C’est désormais chose faite. Le 18 novembre, l’ensemble des partenaires concernés par ce sujet qu’est la protection de l’enfance étaient réunis au Conseil départemental pour procéder à la création de cet Observatoire départemental de la protection de l’enfance (ODPE). Concrètement il s’agit de construire une démarche d’observation efficace avec l’ensemble des acteurs qui agissent au quotidien auprès des enfants en souffrance, afin d’adapter les réponses en direction des enfants et des familles. « Les informations recueillies seront essentielles pour faciliter le travail en réseau et la prise de décision, et l’exploitation de ces données permettra d’améliorer ce qui existe. » résume Thierry Ghera, président du Tribunal de Grande Instance de Valence. « En centralisant ces informations aujourd’hui éparses, l’Observatoire départemental de la protection de l’enfance constituera un outil d’aide à la décision, d’évaluation et d’animation des politiques sociales » ajoute Patrick Labaune, président du Conseil départemental.


J. Sanchez


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article