ÉCONOMIE

• Mardi 13 décembre 2016 à 9h45

L’Europe à portée de main

Joël Roques et Michèle Rivasi, à l'origine du club Europe sud Rhône-Alpes.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Joël Roques et Michèle Rivasi, à l'origine du club Europe sud Rhône-Alpes.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Anna Gasquet aux côté d'Alain Reguillon, président de la Maison de l’Europe et des Européens de Lyon, ravi de voir le club sud Rhône-Alpes prendre son indépendance.

À l’heure où le nationalisme et le repli sur soi semblent gagner du terrain, on se dit que l’Europe ne fait pas ou plus rêver… Pourtant l’eurodéputée Michèle Rivasi veut y croire, estimant « que l’Europe nous appartient, et que c’est à nous de la faire vivre ».


C’est d’ailleurs dans cet objectif qu’elle commence en 2012 le club Europe sud/Rhône-Alpes, en partenariat avec les présidents des CCI de Drôme et d’Ardèche, Joël Roques et Jean-Paul Poulet, avec pour ambition d’informer les porteurs de projets sur les financements européens. Un club qui évolue en 2015 en obtenant le label Centre d’information Europe direct grâce à une coopération avec la Maison de l’Europe et des Européens de Lyon, qui permet non seulement au club créé par Michèle Rivasi d’élargir ses interventions à tous types de publics (porteurs de projets mais aussi jeunes, collectivités, comités de jumelage…) mais aussi de recruter une personne chargée d’animer ce centre et de développer projets et partenariats. C’est Anna Gasquet qui depuis 2015 a la charge de cette mission, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a bien travaillé ! Car en un peu moins de 2 ans ce sont une quarantaine d’événements qui ont été organisés, près de 4 000 personnes touchées, et pas moins de 410 demandes d’informations de citoyens ou de structures reçues directement au Centre, installé dans les locaux du campus consulaire de la CCI de la Drôme, rue Barthélémy de Laffemas à Valence.

Et en cette fin d’année 2016, le club Europe sud/Rhône-Alpes évolue encore et passe à une étape supérieure en devenant la Maison de l’Europe Drôme-Ardèche. Une nouvelle structure officiellement créée la semaine dernière avec une première assemblée générale constitutive qui a rassemblé les acteurs touchés ces deux dernières années par les événements du club (responsables de structures diverses, comités de jumelage, responsables de formation, élus…). Le conseil d’administration qui a été élu à cette occasion se réunira en janvier 2017 pour élire son bureau.



Qu’est-ce que ça change ?


Dans les faits pas grand-chose. Anna Gasquet aura toujours pour mission d’informer et d’orienter les acteurs des deux départements qui s’interrogent sur l’accès aux financements européens, qu’ils soient chefs d’entreprise, étudiants, collectivités ou tout autre profil. « Mais avec cette Maison de l’Europe on va être beaucoup plus ancré sur le territoire » explique Anna Gasquet. « Jusqu’ici on avait le label Europe direct mais notre structure porteuse était à Lyon (Maison de l’Europe de Lyon). Avec cette Maison de l’Europe Drôme-Ardèche, on va gagner en clarté, en visibilité et en engagement. Car l’objectif est bien de constituer une équipe de bénévoles en local pour coordonner nos actions sur le territoire, apporter un soutien sur un certain nombre d’animations et ainsi étoffer nos interventions. Et puis mieux impliquer les acteurs locaux pour trouver de nouveaux financements »

« L’ambition c’est d’aller au-delà de ce qu’on fait aujourd’hui et de donner plus d’ampleur à nos événements, l’objectif final étant de s’ouvrir et de montrer que l’Europ peut-être proche des citoyens » conclut Michèle Rivasi.




Julie Sanchez



VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article