ÉCONOMIE

• Mercredi 15 février 2017 à 9h10

Un nouveau salon en Vercors se prépare

Produits du coin et savoir-faire sont présents les jours de marché : c’est sur des compétences locales que les organisateurs s’appuient pour lancer le premier salon Vert’Éco

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Produits du coin et savoir-faire sont présents les jours de marché : c’est sur des compétences locales que les organisateurs s’appuient pour lancer le premier salon Vert’Éco

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Vert’Éco, c’est le nom d’un prochain rendez-vous au printemps, dont la vocation est la valorisation des spécificités du territoire Royans-Vercors. Nicolas Alarcon, gérant de « Déplacer les montagnes », une entreprise spécialiste de l’événementiel en altitude, est un habitant « amoureux » du Vercors. Il souhaitait depuis quelques années maintenant impulser un projet « de salon au service de son territoire et de ses forces vives », qu’elles soient économiques, sociales ou encore touristiques. S’appuyant sur ses réseaux de connaissances sur le massif, ainsi que sur l’expérience du salon éco-habitat Vercors qui fut organisé entre 2007 et 2009 sur la commune de La Chapelle-en-Vercors, il décide en 2016 de tendre la main à la communauté de communes du Vercors pour mettre en place, au printemps 2017, la première édition d’un salon visant à mettre en valeurs les atouts et savoir-faire du Vercors.


L’événement programmé les 25, 26 et 27 mai prochains à La Chapelle-en-Vercors a été validé en 2016 par la Communauté des communes du Vercors et court donc pour la nouvelle CCRV (communauté des communes du Royans Vercors), « sachant que les élus de l’ex-communauté des communes du pays du Royans avaient aussi suivi » précise Pierre-Louis Fillet Président de la CCRV. De plus, poursuit l’édile : « la communauté des communes du Massif du Vercors en Isère devrait aussi être de la partie pour que l’événement soit une opération pour l’ensemble du massif : une bonne occasion de construire des choses pour l’avenir ! »


Un événement «  fédérateur  », vitrine du territoire


Cette manifestation « événement fédérateur » sera « construite dans une optique de développement durable et de circuits courts, pour et avec le territoire » et se développera autour de quatre axes thématiques : l’éco-habitat, l’artisanat, les saveurs et le tourisme. Une partie des stands proposés aux exposants seront situés dans la zone artisanale et les autres au cœur même du village de La Chapelle-en-Vercors. Des organisateurs qui privilégieront l’aspect esthétique des zones d’exposition et miseront également sur la dimension festive de l’événement pour lequel ils espèrent accueillir plusieurs milliers de visiteurs. Cory Collombet, assistant chef projet sur le salon Vert’Eco nous précise : « l’objectif de notre engagement n’est pas financier et nous espérons simplement rentrer dans nos frais. Par contre, nous mettrons toute notre énergie pour faire de ce salon un événement qui rassemble, qui aura vocation à se pérenniser à l’échelle du Royans-Vercors et qui soit une vitrine de notre territoire participant ainsi à renforcer son attractivité » .


Mettre en avant les valeurs et les savoir-faire locaux


Cette initiative coïncide avec le constat d’un Vercors qui semble bien résister à la « désertification » remarqué dans le monde rural aux quatre coins du pays. L’activité perdure, entre autres, grâce à de nouveaux arrivants sur le territoire qui s’impliquent et à des entreprises qui s’installent. Des « atouts pour la vie de nos villages » nous faisait remarquer un responsable associatif. Les nouveaux arrivants mettent tous en avant, le juste équilibre des villages du Vercors qui associe une situation « stratégique » (proximité de l’autoroute, de Valence TGV, de différentes villes) et un lieu où il fait « bon vivre ». Une qualité de vie due « au dynamisme et à la diversité » de sa vie associative, aux nombreux services et commerces de proximité, à son collège Sport Nature, à des paysages encore préservés ainsi qu’à des savoir-faire locaux qui s’expriment dans de nombreux domaines et qui se perpétuent et se développent. Et au final, c’est bien tout cela que le salon Vert’Eco souhaite faire connaître. Pour avoir toutes les informations pour participer, contacter Mathias Quillard Chargé de développement : 06 22 95 96 76 ou developpement.dlm@gmail.com



Gil Borel (clp)


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Un nouveau salon en Vercors se prépare4.552

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article