CULTURE

• Samedi 18 février 2017 à 9h36

« Un siècle de réfugiés dans la Drôme » : une expo à découvrir

Benoit Charenton, directeur des Archives Départementales, et Laure Piaton, directrice du CPA.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Benoit Charenton, directeur des Archives Départementales, et Laure Piaton, directrice du CPA.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Premier partenariat entre le Centre du Patrimoine Arménien (CPA) et les Archives départementales de la Drôme, l’exposition temporaire « Un siècle de réfugiés dans la Drôme » a été inaugurée jeudi 9 février, en présence de Fabien Limonta, vice-président du Conseil départemental en charge de la culture, Nicolas Daragon, maire de Valence, Anne-Laure Thibaut, adjointe à la culture, Benoît Charenton, directeur des archives départementales, Laure Piaton, directrice du CPA, élus, partenaires et amis.

Le nombre de réfugiés et apatrides dans le monde est aujourd’hui à son niveau le plus haut depuis la seconde guerre mondiale. Remontant jusqu’au début du xxe siècle jusqu’à nos jours, cette exposition apporte un éclairage historique sur ce phénomène, à l’échelle du territoire drômois. On voit, à la fois, l’accueil qui s’est mis au fil du temps pour faire face à ces arrivées massives de populations. Qu’ils soient Arméniens, Allemands, Espagnols, Bosniaques, boat-people, juifs apatrides, tous ont vécu le traumatisme de l’exil et cherché refuge hors de leur pays. Leur histoire, liée à celle des conflits qui traversent le monde, a contribué à façonner le visage de leur terre d’accueil.

À travers plus de 200 documents d’archives, de photographies, de films, d’itinéraires personnels et d’objets-témoins, cette exposition permet aussi de comprendre comment le concept de la convention de Genève relative au statut de réfugiés, en 1951, s’est construit.

« Cette exposition sensibilise nos concitoyens. Notre rôle est d’avoir un regard ouvert sur ce sujet très polémique. C’est l’histoire du monde et de notre pays qui est retracé. Ce sont des personnes qui font tout pour s’intégrer, notamment ici, la communauté arménienne qui a fait la démonstration que l’intégration est possible en gardant ses racines et son intégrité culturelle. Remerciement à la Région, au Département, à l’Agglo et à l’État, qui soutiennent ce projet » souligne Nicolas Daragon.

Exposition présentée aux Archives départementales de la Drôme jusqu’au 25 juin (14 rue de la Manutention à Valence), du lundi au vendredi de 9 h à 17 h et les dimanches de 14 h à 18 h (sauf jours fériés). Visites commentées les 4e dimanches du mois, à 15 h (4 €).



NZ (CLP)


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article