POLITIQUE

• Lundi 27 février 2017 à 9h46

La suppression d’un parking fait polémique à Étoile

Jean-Pierre Debayle, chef de file de l'opposition, veut que le parking de la Poste soit conservé.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Jean-Pierre Debayle, chef de file de l'opposition, veut que le parking de la Poste soit conservé.

À Étoile-sur-Rhône, l’équipe municipale a pour projet de supprimer le parking devant La Poste dans le cadre du réaménagement de la place de la République. Le maire Françoise Chazal se défend de créer un nouveau parking, plus grand, quelques mètres plus loin, mais les élus d’opposition et les commerçants de la place sont inquiets et ont lancé une pétition contre la destruction de ce parking.


Étoile, ses places, son village… et sa polémique ! Car en ce moment, ce qui fait parler dans la commune du sud de l’agglomération, c’est bien la suppression d’un parking envisagée par l’équipe municipale dans le cadre du réaménagement de la montée du temple. Un parking pourtant pas bien grand (14 places), mais qui a « tout son intérêt » aux yeux de Jean-Pierre Debayle, président d’Étoile Avenir et chef de file de l’opposition municipale. « C’est un parking en zone bleue situé face à La Poste et une dizaine de commerces, qui est très fonctionnel avec une rotation rapide des véhicules. » insiste l’élu.


« Et en plus en parfait état ! » ajoute Jean-Pierre Debayle qui rappelle que ce parking a été créé il y a moins de 10 ans par l’ancienne équipe municipale (à laquelle il appartenait) dans le cadre d’un projet global d’aménagement destiné à accroître le nombre de places de parking à proximité du centre du village, des écoles, et à rendre plus accessible le bureau postal notamment. « Ce projet est insensé, poursuit Jean-Pierre Debayle. La suppression de ce parking va fragiliser les commerces de la place et rendre l’accès à La Poste plus difficile, entraînant un risque de fermeture de ce service public alors qu’il a déjà réduit ses heures d’ouverture de moitié. Mme le maire dit vouloir protéger les pas-de-porte des commerçants avec son PLU, mais là elle va à l’inverse. Cet aménagement est un raisonnement à court terme et c’est ce que je lui reproche ».


« L’argent public gaspillé »


Et l’élu d’opposition dément politiser le sujet. « Nous ne sommes pas du tout dans cette posture. D’ailleurs nous ne nous opposons pas à tout. Le réaménagement de la montée du temple, c’est une très bonne idée. Mais pourquoi vouloir supprimer ce parking en zone bleue ? »

Le maire Françoise Chazal se défend en précisant que dans le cadre de ce projet, un nouveau parking de 46 places va être créé à la place du boulodrome actuel et de l’aire de jeux pour enfants. Un argument que Jean-Pierre Debayle ne retient pas, et ce pour plusieurs raisons. À commencer par le coût : « ce nouveau parking va coûter plus de 300 000 € pour pas une place de plus ! C’est du gaspillage d’argent public. » Car si la mairie annonce des places supplémentaires, Étoile Avenir a fait les comptes, et entre les places supprimées dans la montée du temple avec son réaménagement, les places du parking de la Poste et les quelques places à côté du boulodrome, ça ne fait pas une place de plus selon l’association. Et ce n’est pas tout. Certes il y aura un nouveau parking, « mais plus éloigné du centre du village, moins accessible et voire plus dangereux aux heures de sorties des écoles quand tout le monde tourne sur le parking avec les enfants au milieu ». Éloignement aussi du boulodrome et de ses adeptes qui vont être déménagés quelques mètres plus bas.

Enfin, ce que regrettent Jean-Pierre Debayle et son équipe, c’est le manque de concertation et d’informations sur ce projet, expliquant qu’au début du mois s’est tenue une réunion d’information sur le réaménagement envisagé à laquelle n’étaient conviés que les riverains de la place de la République et les présidents d’associations concernées, mais pas l’opposition alors que le projet n’a jamais été présenté. « Nous regrettons ce mode de fonctionnement antidémocratique alors que tous les Étoiliens seront concernés, notamment par la suppression du parking de La Poste. »

Déterminé, le groupe Étoile Avenir a lancé une pétition contre la destruction du parking de La Poste, demandant une concertation avec l’ensemble des habitants sur l’ensemble du projet d’aménagement autour de la place de la République. Une pétition qui a déjà recueilli plus de 400 signatures.



Julie Sanchez

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article