SOCIÉTÉ

• Lundi 20 mars 2017 à 9h42

Ce sont les néo Crestois qui parlent le mieux de Crest

Pascale et Hervé ont été séduits par la qualité de vie.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pascale et Hervé ont été séduits par la qualité de vie.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Carmen, à peine arrivée, est déjà investie dans la vie locale.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Une cinquantaine de nouveaux Crestois ont été accueillis.

Est-ce le label « plus beau détour de France » qui attire ? De nombreux foyers aune arrivés cette année à Crest. Beaucoup de couples, qui viennent de la région parisienne, de Normandie, d’Alsace, mais aussi du Var, de Lyon, de Saint-Étienne, et des alentours ! La plupart a recherché le soleil, le site, la convivialité, la petite ville « qu’on peut parcourir à pied et qui a tout », proche des grands axes ; quelques-uns sont venus pour leur travail, d’autres pour leur retraite plus ou moins active.


Premier exemple, Hervé et Pascale, originaires de Nancy et Bordeaux, viennent du Jura où travaillait Hervé. Leur fils s’est installé à Grâne pour son activité professionnelle et cela leur a permis de découvrir et de visiter la région. Ils ont apprécié les paysages, le climat. Mais pourquoi s’installer à Crest plutôt que dans les villages alentour ? « Nous avons souhaité pouvoir disposer des nombreuses animations proposées à Crest (marché, cinéma, sports…), mais aussi pouvoir aller partout à pied, sans avoir besoin de prendre la voiture. De plus, nous avons été surpris par le grand nombre d’associations. Je voulais participer à l’orchestre de l’École de Musique mais ça n’a pas été possible pour le moment. J’ai intégré Tours et détours et le Bridge » indique Pascale. Par ailleurs, elle souhaiterait que le Vieux Crest soit davantage mis en valeur, peut-être avec des améliorations simples : des panneaux explicatifs sous le nom des rues, comme la rue Courre-Comère, et aussi des magasins « éphémères », juste pour quelques semaines, par exemple, avec des santons en décembre. Des idées à retenir ! Tous deux sont prêts à s’investir dans d’autres domaines associatifs.


Deuxième exemple, Carmen qui arrive du Var. Elle s’est installée sur Crest, depuis fin décembre, grâce à Catherine, boulangère et conseillère municipale ! Carmen avait un atelier de couture dans le midi et n’hésitait pas à prendre des stagiaires préparant le Bac Pro. Au moment de partir à la retraite, elle n’a pas pu rester sans rien faire chez ses enfants et, accompagnée de ses frères, elle s’est mise à la recherche d’un point de chute à partir de Tain-l’Hermitage, puis vers Crest. Et la Tour a fait le reste ! En revenant pour une deuxième visite, la rencontre à la boulangerie avec Catherine l’a confortée dans son choix. Et elle s’est déjà impliquée dans la ville : elle a mis ses talents de couturière au profit de l’association Crista Arnodarum -promotion et préservation du patrimoine historique, architectural et environnemental- pour la confection de costumes pour les Médiévales. Vous pouvez la rencontrer les lundis de 9 h 30 à 11 h 30 et de 14 h 30 à 16 h 30, dans une salle de l’ancienne école Dumont. Il faut s’inscrire au 06 63 62 07 23 et c’est gratuit. Elle participera aussi à une exposition à la chapelle des Cordeliers pour les Amis du Vieux Crest. Bravo pour une implication aussi rapide dans la vie de la ville !

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Rencontre traditionnelle mais toujours sympathique que celle de l’accueil des nouveaux Crestois par la municipalité, samedi dernier, dans la salle Max Tabardel. Plus de 50 personnes se sont retrouvées autour d’Hervé Mariton, député-maire, et de son équipe. Le premier magistrat a présenté la ville de Crest, ses grands chantiers pour 2017, tels que la poursuite des travaux rue Sadi Carnot, les travaux en vue du projet de la passerelle piéton-vélo accrochée au Pont Mistral, mais aussi tout ce qui est offert sur la ville avec le CCAS (Centre communal d’action sociale), la saison culturelle, la Tour, le comité de jumelage, etc. En réponse à des remarques de nouveaux arrivants, il a évoqué la rénovation du lycée Armorin et les futurs aménagements du quartier de la gare, les travaux route de Grâne et le Centre aquatique en prévision.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires