ÉCONOMIE

• Vendredi 24 mars 2017 à 9h32

Royans : mouvement de grève dans les établissements médico-sociaux du Royans

Une banderolle explicite a été disposée par le personnel de l'établissement.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Une banderolle explicite a été disposée par le personnel de l'établissement.

Un troisième mouvement de grève après ceux du 15 février et du 7 mars a été déclenché le 13 mars dernier sur les six établissements médico-sociaux du Royans gérés par la MGEN (Mutuelle générale de l’éducation nationale) de Saint-Thomas et Saint-Laurent en-Royans, placés sous la direction de Jean-Marc Foray. Si le premier mouvement des grévistes portait sur des augmentations de salaires, ceux du mois de mars ont mis en avant les conditions de travail jugées de plus en plus difficiles par les grévistes employés sur tous les sites.


En effet le niveau de dépendance des 220 résidents, personnes handicapées dont la plupart sont vieillissantes, s’alourdit. La banderole déployée à l’entrée des bâtiments était révélatrice : « Souffrance des résidents et du personnel ». Et Bénédicte Goullet de Rugy, directrice adjointe de ces établissements de la MGEN de préciser : « Ils dénoncent leurs conditions de travail et estiment qu’ils ne sont pas en nombre suffisant pour assurer correctement leurs missions face à cette charge de travail qui augmente » . Quant à l’Institut Médico-Éducatif dont la fermeture est prévue fin 2018 et qui accueille une vingtaine de personnes, les professionnels expriment aussi des difficultés au quotidien.

« L’absentéisme a augmenté sur plusieurs services » ajoute la directrice adjointe pour qui une des solutions serait la création anticipée de nouveaux postes adoubés par l’Agence régionale de santé.


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article