ÉGLISES

• Dimanche 26 mars 2017 à 9h30

L’après béatification de Marthe Robin se prépare

L'évêque de Valence suit ce qui se passe à Rome, mais aucun pronostic n’est à ce jour possible, a-t-il dit, sur la prochaine béatification ou non de Marthe Robin.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    L'évêque de Valence suit ce qui se passe à Rome, mais aucun pronostic n’est à ce jour possible, a-t-il dit, sur la prochaine béatification ou non de Marthe Robin.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les paroissiens de la Galaure ont mis en place des groupes de travail pour préparer l'après béatification.

Du 16 au 19 mars, M gr Pierre-Yves Michel, évêque de Valence, était en visite pastorale dans la paroisse Saint-Joseph-de-la-Galaure. Il y a rencontré les prêtres et les diacres de la paroisse, les personnes engagées, ainsi que les élus et habitants du territoire pour échanger avec eux.


L’un des temps forts de cette venue s’est tenu à la salle paroissiale de Saint-Uze le 16 mars, sur le thème « comment le diocèse et la paroisse envisagent-ils l’après béatification éventuelle de Marthe Robin ? ». L’occasion fut donnée à des membres de cette paroisse ayant travaillé sur ce sujet, de relater les divers jalons qu’ils ont déjà posés sur cette réflexion, dans le cas où il y aurait, dans l’avenir, des pèlerinages à Châteauneuf-de-Galaure et à St-Bonnet-de-Galaure.


Un circuit de pèlerinage en préparation


Quatre journées ont été consacrées à cette réflexion. Mais beaucoup de travail reste à faire. Pour cela, il convient, soulignaient les intervenants, de rester en étroit contact pour examiner de quelle manière pourraient évoluer les choses. Deux éléments sont ressortis de ce travail : la nécessité de faire connaître la vie de Marthe Robin et d’anticiper sur l’organisation qu’il conviendra de mettre en place après la béatification, à savoir un circuit de pèlerinage qui comprendrait essentiellement quatre lieux : la maison de Marthe Robin, l’église ancienne de St-Bonnet où elle a été baptisée, l’église paroissiale où elle a reçu les sacrements (confirmation, communion…) et la maison où elle s’est offerte toute sa vie.

Il conviendra en outre, faisaient remarquer les intervenants, de mettre en place le chemin de croix que Marthe Robin a connu et qui est en train d’être restauré.

Et, comme dans tout lieu de pèlerinage, il faudra informer les pèlerins sur ce que fut la vie de Marthe Robin. De prochains rendez-vous seront donc prévus pour concrétiser au mieux tout ce programme relatif au parcours unique et singulier de cette personne, mais sans brûler les étapes.



L’évêque en lien avec Rome


M gr Pierre-Yves Michel intervenait pour préciser qu’il suivait, avec Rome le parcours pouvant mener à la béatification de Marthe Robin, mais qu’aucun pronostic n’était à ce jour possible. Il soulignait : «  J’ai découvert Marthe Robin en arrivant dans la Drôme. La présence de Dieu dans sa vie est un cadeau. Dans la vie du diocèse, la présence de Marthe Robin est devant nous et autour de nous ».

L’échange avec les participants se faisait alors sur le sujet de la sainteté «  qui demeure une urgence de la pastorale ».



B. Barboyon (CLP)


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article