ÉCONOMIE

• Dimanche 9 avril 2017 à 9h49

Centrales villageoises photovoltaïques : ça fonctionne !

Jean-Éric de Rango : un président de VercorSoleil rayonnant !

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Jean-Éric de Rango : un président de VercorSoleil rayonnant !

Bientôt 18 toits équipés de panneaux photovoltaïques en Vercors Drôme produiront la consommation électrique de 40 à 50 foyers. Samedi 1 er avril à Vassieux-en-Vercors, une centaine de personnes a participé à l’inauguration des dix premières installations du projet photovoltaïque de VercorSoleil et au lancement de la deuxième tranche de travaux. Jean-Éric de Rango (président du conseil de gestion Centrales villageoises VercorSoleil) a retracé le parcours de cette initiative. Une « belle aventure » relancée en novembre 2014 « avec beaucoup de dynamisme par Pierre Barbier » décédé depuis et auquel les membres présents ont souhaité rendre hommage. Soutenu par la communauté des communes, VercorSoleil prend vite de l’ampleur et regroupe à ce jour 100 associés pour un capital de 71 500 €.


Ce premier projet de 18 toits équipés (dont 10 inaugurés ce jour) produira environ 180 MWh par an soit la consommation électrique de 40 et 50 foyers. Michèle Cedrin, Conseillère régionale, présidente de la commission régionale « Environnement, développement durable et énergie » a rappelé que la région Auvergne Rhône-Alpes participait à hauteur de 30 % de l’investissement et a tenu à féliciter les acteurs de « ce projet réussi qui s’est concrétisé. Un projet cohérent avec les enjeux énergétiques et qui s’est fait avec les habitants » . Un projet « performant » qui, comme l’expliquait Jean-Éric de Rango, devrait essaimer sur d’autres territoires. Depuis sa création, ce « modèle » s’enrichit à chaque expérience et devient un outil de plus en plus performant et donc plus « facile à reproduire » . Cet outil, comme le soulignait Jacques Adenot le Président du Parc naturel régional du Vercors, a été créé par « des pionniers » qui se sont appuyés sur des « savoir-faire » , mais également résultent d’un « engagement citoyen qui apporte une réelle prise de conscience » donnant « un nouvel élan à la transition énergétique » . Ces réalisations photovoltaïques ont également une importance « pédagogique » et démontrent que des initiatives venues du territoire, portées pas des habitants peuvent apporter des réponses concrètes et visibles de tous.

Durant cette journée s’est également tenu le Comité de pilotage du réseau des Centrales Villageoises. Issues d’une expérimentation menée dans les Parcs naturels régionaux de la Région Rhône-Alpes, les Centrales Villageoises sont des sociétés locales qui ont pour but de développer les énergies renouvelables sur un territoire en associant citoyens, collectivités et entreprises locales. Développement local, appropriation citoyenne des enjeux énergétiques, participation aux objectifs des territoires en matière d’énergies renouvelables, prise en compte des enjeux paysagers et exigences de qualité technique sont les valeurs phares mises en avant dans la Charte des Centrales villageoises. À ce jour, le réseau compte 79 installations en service, réparties sur 11 territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Localement, le projet « Les portes du Vercors » situé sur le territoire de Saint-Marcellin et du Royans se met en place.

À l’issue des débats et des discours qui ont unanimement consacré le travail de VercorSoleil, les participants ont pu se rendre, pour une visite organisée en voiture électrique sur les sites d’implantation.




Plus d’informations sur http://www.centralesvillageoises.f


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article