ÉCONOMIE

• Mercredi 12 avril 2017 à 9h49

À Saint-Rambert-d’Albon, Bert projette la création de plus de 100 emplois

Un bâtiment entier consacré à la destruction de magazine.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Un bâtiment entier consacré à la destruction de magazine.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les élus de Porte de DromArdeche reçus par Patrice Pericard, PDG de l'entreprise Bert.

L’entreprise Bert connaît une croissance constante depuis plus de 20 ans. Et ce n’est pas près de s’arrêter car le groupe va s’installer dans le parc d’activité Panda avec un projet à 16 millions d’euros.


C’est grâce à l’ancienne communauté de communes Rhône Valloire que l’entreprise Bert est devenue un poids lourd de l’économie rambertoise. Le 30 juin 1996, elle dénonce le bail qu’elle possède à Sablon (38) et découvre que Rhône Valloire dispose de terrains à vendre. C’est la rapidité de la transaction et des possibilités d’installation qui fait le reste. L’emménagement dans les nouveaux locaux se fait en décembre. «  Depuis, explique le P.-D.G., Patrice Pericard, l’entreprise a connu une croissance à deux chiffres et s’est même vu décerner le titre de transporteur de l’année en 2017. »


Bert est une entreprise de logistique qui fait du stockage et du transport. Sa position sur l’axe historique de la vallée du Rhône est sans doute une des raisons du succès, à côté d’une qualité de gestion. Les dirigeants osent aussi accepter de nouveaux clients et leurs conditions, même quand cela signifie qu’il faut un nouveau bâtiment.


Un investissement matériel et humain


Déjà présent dans plusieurs bâtiments autour de Saint-Rambert-d’Albon, le prochain grand projet sera l’installation dans la zone Panda sur un terrain de 6,9 hectares. 1 500 mètres carrés seront consacrés aux bureaux et le reste à la logistique (24 000 mètres carrés de bâtiment) avec sur la façade, en bord d’autoroute, une belle enseigne. 500 mètres carrés seront également prêts à être construit si besoin. L’ensemble sera construit avec les normes haute qualité environnementale et une étude est en cours pour l’installation de panneaux photovoltaïques. Le bâtiment de stockage permettra d’avoir des palettes sur une hauteur de 11 mètres soient deux palettes de plus que dans les bâtiments existants. Les entrées pour les bureaux et pour les flux seront distinctes. Mais le plus important sans doute est que cette installation va créer 43 postes au siège et 48 en logistique, voire plus.

Actuellement le personnel administratif s’entasse à quatre personnes par bungalow mobile ou se trouve délocalisé sur Tain-l’Hermitage et Annonay. L’entreprise connaît la croissance depuis 25 ans et a pour objectif d’atteindre les 200 millions de chiffre d’affaires en 2021 avec 2 000 salariés. Huit des agences du groupe sont sur Saint-Rambert, sachant que 90 % des agences peuvent répondre à tous les besoins clients. Bien sûr, la création du futur échangeur autoroutier donnant directement accès à la zone Panda a été un élément déclencheur pour l’achat du terrain.

Les ambitions et les idées de Patrice Pericard ne s’arrêtent d’ailleurs pas là. Il envisage même la création d’un restaurant, d’un hôtel pour tous les salariés qui vont demeurer ou passer par la zone Panda, et, pourquoi pas même une crèche d’entreprise cette fois pour répondre à une demande de son personnel. Le budget du projet initial est d’un peu moins de 16 millions dont 1 350 000 pour le terrain, 2 200 000 pour les bureaux, et, 1 200 000 pour la logistique.



1 150  millions de chiffre d’affaires


Actuellement le groupe représente 115 millions de chiffre d’affaires, 1 100 salariés, 1 750 cartes grises dont 650 camions et 1 100 semi-remorques, 230 000 mètres carrés d’exploitation sur 24 sites avec une activité à 50 % de transport de palette, le reste étant du gaz pour 30 % et 20 % de divers. Le groupe est actuellement 56 e sur 35 000 transporteurs en France et se classe 18 e si sont exclus les transports gérés par l’État.

Pierre Jouvet, président de Porte de DromArdèche en visite dans l’entreprise a dit combien l’installation de Bert était un moment important, parce qu’elle marque une phase de développement forte pour le parc d’activité Panda et bien sûr pour les promesses de création d’emplois. « On a une demande tous les jours pour du foncier. Bert est la locomotive de toujours. Quand on voit ce qu’un investissement de 16 millions crée comme activité économique autour, c’est très important. C’est de l’activité économique qui est chez nous. C’est grâce à la sortie d’autoroute entre autres et au secteur stratégique de l’axe. Aujourd’hui il n’y a plus un terrain disponible sur Panda mais une négociation est en cours pour une zone d’aménagement avec un objectif de 185 hectares. Je suis fier de faire le vrai lancement de Panda avec le groupe Bert, cette entreprise fait partie intégrante de notre communauté de communes Porte de DromArdèche ». Patrice Péricard précisait : « la sortie d’autoroute c’est exceptionnel, on se bat pour ça depuis 1996. Avec XPO on compte 250 camions par jour autour du même rond-point sur la nationale 7 ».


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article