CULTURE

• Mardi 18 avril 2017 à 9h07

Un nouveau départ pour la MJC

La MJC compte aujourd'hui 912 adhérents.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La MJC compte aujourd'hui 912 adhérents.

Avec l’arrivée de la nouvelle directrice Sophie Patouillard, en poste depuis la veille de l’assemblée générale annuelle de la MJC de Saint-Marcel-lès-Valence, qui s’est déroulée vendredi 7 avril en présence du premier adjoint Jean-Michel Valla, de la conseillère départementale Béatrice Teyssot et de Valérie Piguet pour l’Union bi départementale des MJC, c’est véritablement un nouveau départ, ou, pour le moins, un nouveau souffle qui s’offre à la structure associative aujourd’hui.


En effet, « à cause des difficultés rencontrées par la fédération régionale des MJC qui ont conduit à sa liquidation judiciaire et au licenciement du directeur, animateur, coordinateur en poste, 2016 fut une année très difficile pour la MJC » , a annoncé la présidente Josianne Kolle. De fait, deux solutions s’offraient alors : « soit un poste communal avec la mise à disposition d’une personne par la commune, soit un poste associatif géré par le conseil d’administration et financé par la subvention municipale » . C’est cette deuxième solution qui a finalement été retenue.

Malgré cette année difficile, la MJC, forte de ses 912 adhérents, a quand même continué à organiser ou à participer à une vingtaine de manifestations, a proposé des activités régulières et animé 24 soirées traditionnelles ou plus innovantes. « Tout ceci nous amène à proposer au vote un compte annuel déficitaire de 14 000 , a indiqué le rapporteur aux comptes. Mais avec un solde de trésorerie de 157 612 €, la situation n’est pas alarmante. »

Du côté de l’accueil des enfants et des jeunes, Adeline Granell, responsable du centre de loisirs 4-10 ans, constate « le plus haut taux de présence depuis 2013. Ce qui nécessite de stabiliser enfin l’équipe d’animation et d’envisager une nouvelle organisation en accueillant les enfants à Thodure pendant l’été et à l’école Bouvier lors des petites vacances. » Pour le « multi-activités » (enfants de 8 à 14 ans), la tranche d’âge retenue est trop large déplore la coordinatrice Maryline Nesa. « Des enfants de CE1 côtoient des grands de 4 e , le besoin de réduire cet accueil aux enfants de 8 à 12 ans, voire même de 9 à 12 ans se fait sentir. De même les locaux de la MJC, avec le skate-park et la présence d’autres jeunes à proximité, ne sont peut-être pas vraiment adaptés pour cet accueil. » a-t-elle encore constaté.

Quant à l’espace jeunes 11-17 ans, même si l’inscription en centre de loisirs ne va pas de soi pour les familles et qu’il faille « aller chercher les jeunes » selon Aurélien Mugnier, animateur jeunesse, sa fréquentation reste stable et les projets que les jeunes souhaitent y concrétiser ne manquent pas d’intérêt. En témoigne le film réalisé par un petit groupe relatant leur désir d’aider les plus démunis (en l’occurrence la famille de migrants accueillie à Saint-Marcel dernièrement) et présenté à la nombreuse assistance à l’issue de cette assemblée.

Le montant de l’adhésion (9 € pour les enfants et 12 € pour les adultes) restant inchangée et les arrivées au conseil d’administration de Christelle Sœur, Fanny Valla et Jean-Claude Grangier étant validées, la présidente a rappelé que la fête des 50 ans de la MJC initialement prévue en juin 2017 reste toujours d’actualité. « La fête n’est pas annulée, elle est simplement reportée » a-t-elle précisé.

Le CA se réunira le 18 avril prochain à 20 h 15.



VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Saint-Marcelloise avec son mari et ses deux enfants depuis plus de 20 ans, Sophie Patouillard est la nouvelle directrice de la MJC depuis le 6 avril dernier. « Après avoir longtemps travaillé sur le terrain dans le domaine de l’éducation populaire, j’arrive de la Maison de quartier des Ors à Romans après avoir fait un détour par la case formation en animation socio-culturelle à Grenoble puis à Tournon. » s’est-elle présentée. Également bénévole au cirque D’Marches à Chabeuil, Sophie Patouillard apprécie pleinement le projet de la MJC et les valeurs d’éducation populaire que la structure véhicule à travers ses maîtres mots : écouter, solidarité, rassembler, partager, innover et écoresponsabilité.

Réagissez

Réagir à cet article