CULTURE

• Jeudi 20 avril 2017 à 9h53

Le festival 2017, la « Der» de Bach en Drôme des Collines

L’association Bach en Drôme des collines a indiquait qu'elle n'organiserait plus le festival Bach en 2018.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    L’association Bach en Drôme des collines a indiquait qu'elle n'organiserait plus le festival Bach en 2018.

L’histoire aura duré dix ans pour ce groupe. Marie Cassany la présidente de l’association Bach en Drôme des Collines a annoncé que 2017 sera le dernier festival Bach préparé par son équipe. Sur un ton sans amertume mais plein d’émotion, elle a assuré que « c’est à regret que l’équipe de Bach en Drôme laisse le flambeau » . Les 10 dernières éditions ont en effet été mises en œuvre par cette association. En 2006, le Centre musical international JS Bach, fondateur du Festival, vivait alors de fortes turbulences et la municipalité de Saint-Donat avait souhaité que d’autres personnes prennent en charge le fleuron musical donatien.


Tous les bénévoles passés et présents ont été remerciés pour leur engagement, assurant que l’équipe « laisse un festival qui redémarre puisque la fréquentation a augmenté de 33 % l’an passé » . Selon le rapport financier, malgré une baisse notable des subventions publiques (qui continuera en 2017), le résultat de 2016 a été bénéficiaire grâce à un contrôle drastique des dépenses et une augmentation des ressources propres de l’association. L’association a fait une analyse de la fréquentation du Festival. Marie Cassany revient sur le public des concerts : « 16 % des auditeurs viennent à un seul concert, 5 % assistent à toutes les soirées, les autres sont venus au moins deux fois. » Celui-ci touche des vacanciers et des familles. 80 % des spectateurs sont Français, principalement de la Drôme, 3 % viennent de plus loin que l’Europe et emportent au loin une image bénéfique de Saint-Donat. Un bémol : peu de Donatiens assistent aux concerts. La présidente note, que depuis les débuts du festival, il a toujours été difficile d’attirer les locaux.


Le classique et l’actuel


Depuis l’été passé, Jean-François Gay a remplacé Michel Robert comme directeur artistique et a mis en place le Festival 2017, voulant qu’il soit un reflet de la ligne directrice des programmations depuis 10 ans : « l’association de la musique baroque et de la musique d’aujourd’hui, de la jeunesse et des talents confirmés, de la fidélité et de l’amitié » . La formule 2 017 comportera 4 concerts du 25 au 28 juillet. L’académie d’improvisation à l’orgue aura lieu fin août comme d’habitude avec le grand organiste Thierry Escaich avec un concert de clôture gratuit.

Quel sera ensuite l’avenir d’un Festival Bach à Saint-Donat ? Il a été très précurseur en son temps, lors de sa fondation dans les années soixante, mais il souffre aujourd’hui de nombreuses concurrences. À voir après cette édition d’après la municipalité…

Toutefois, le Festival aura permis la construction d’un orgue remarquable dans la Collégiale, apprécié par les mélomanes du monde entier et de référence chez les organistes. Orgue qui servi aussi de support pendant plus de 25 ans, à la naissance de belles rencontres de jeunes, en particulier franco-allemands, autour de la musique. À noter que l’instrument sert en continu et fidèlement la musique sacrée, la musique baroque, la musique d’aujourd’hui dans le cadre de cérémonies religieuses, de sessions de formation et de nombreux concerts.



VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article