CULTURE

• Dimanche 30 avril 2017 à 9h34

Une conférence « gesticulée » autour du sexisme ordinaire

Anne-Sophie Flandin, gérante du bar-resto citoyen Un Air de Famille, co-organisatrice avec la MJC du Grand Charran du festival (S)Ex-Aequo.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Anne-Sophie Flandin, gérante du bar-resto citoyen Un Air de Famille, co-organisatrice avec la MJC du Grand Charran du festival (S)Ex-Aequo.

Dans le cadre du festival (S) Ex-Aequo co-organisé par la MJC du Grand Charran et le bar-resto citoyen Un Air de Famille autour du sexisme ordinaire, une conférence gesticulée se tiendra mardi 2 mai à la MJC du Grand Charran (20 h). « Le principe d’une conférence gesticulée se situe à mi-chemin entre le spectacle et la conférence. L’intérêt c’est que c’est plus vivant qu’une conférence mais que ça amène toutefois à la réflexion » explique Anne-Sophie Flandin, gérante du bar Un Air de Famille.


Et en l’occurrence la réflexion sera engagée autour du sexisme ordinaire. Intitulée « Qu’est-ce qu’un homme ? Qu’est-ce qu’une femme », la conférence interrogera sur le sexisme sous ses formes les plus banales mais aussi les plus violentes. « Et ça ne concerne pas que les filles , insiste Anne-Sophie Flandin. Les garçons aussi sont victimes de sexisme : pourquoi un homme est-il censé savoir bricoler des voitures et ne pas montrer ses sentiments ? Plus que de lutter contre le sexisme, l’objectif est de gagner en liberté, pour les filles comme pour les garçons. » L’ambition des deux organisateurs n’est pas de donner des leçons ou d’apporter des réponses toutes faites, mais plutôt d’être dans la réflexion et de faire changer certains comportements « sexistes » que nous avons tous sans même parfois en avoir conscience…


Réflexion et humour


Et en plus d’être dans la réflexion, les spectateurs de cette conférence devraient passer un bon moment car il y a un côté très théâtralisé, avec des personnages, des accessoires, des décors, et surtout beaucoup d’humour, d’autodérision et d’interaction avec le public. Une conférence gesticulée mélange et confronte en effet le « savoir froid », composé de théories et de réflexions, et le « savoir chaud », issu de l’expérience et du vécu des conférenciers. Et ces derniers ont une vraie légitimité puisque les 4 intervenants (2 hommes, 2 femmes) qui ont écrit et qui interprètent la conférence sont, ou ont été, conseillers d’éducation populaire. À l’image de Jean-Marc Jourdan, le local du quatuor, animateur à la MJC de Saint-Donat-sur-l’Herbasse.

Une conférence, bien évidemment ouverte à tous et à tous les âges, qui sera complétée le lendemain, le mercredi 3 mai, d’un atelier « Débusquer le sexisme ordinaire » qui aura lieu au bar citoyen Un Air de Famille (19 h). « L’idée est de revenir sur la conférence de la veille avec les intervenants, d’exprimer son ressenti, ses critiques et d’approfondir le sujet pour apprendre à repérer le sexisme ordinaire, que l’on retrouve dans notre vie au quotidien, et s’en défaire. » explique Anne-Sophie Flandin.



Julie Sanchez


Durée : 1 h 30/2 h. Prix libre. Réservations possibles auprès de la MJC du Grand Charran au 04 75 43 69 94.


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

La conférence gesticulée est le point d’orgue du festival (S) Ex-Aequo mais d’autres rendez-vous ont été organisés autour de cet événement avec un débat entre adolescents sur l’égalité le 11 mars, une formation sur l’éducation non sexiste le 8 avril, et une expo « Égalité filles-garçons, parlons-en ! » qui se tient jusqu’au 2 mai à la MJC du Grand Charran (entrée libre).

Réagissez

Réagir à cet article